Magazine Culture

Anthologie permanente : Laurent Margantin

Par Florence Trocmé

Laurent Margantin publie La Main de Sable, aux éditions publie.net. On peut lire à propos de ce livre le Journal de lecture de Florence Trocmé, en cours de publication ici 
  /draps 
 
Cette odeur, c’était celle de la chambre de jadis, c’était celle des corps qui s’étaient mis dans ces draps et s’en étaient couverts, enveloppés. Il lui suffisait d’ouvrir la porte de la pièce et surgissait alors l’ancienne maison. Comment ces draps, lavés à de nombreuses reprises depuis leur disparition, avaient-ils pu conserver l’odeur ? Malgré le temps et le changement d'habitation, ils n’avaient pas laissé s’échapper cette présence humaine si longue et ancienne en eux. Certaines matières alors conservaient quelque trace des corps morts : pellicule, tissu, quoi encore ? Il se mit à chercher fiévreusement d’autres de ces matières qui auraient pu garder en elles une dimension de leurs corps depuis longtemps disparus, mais retourna finalement à ces draps au subtil parfum de lessive et de sueur. 
                                                                /homme 
 
Son visage derrière la vitre. Un temps gris et pluvieux. Lui marchant sur un chemin bourbeux, tête baissée, vêtu d’un long manteau. Son silence. Sa distance. Le fleuve qui passait en bas de la maison. Les livres qu’il collectionnait, dont les siens, dans une bibliothèque invisible, ou peut-être aménagée dans ses propres oeuvres. Une vie quasiment inconnue, seuls quelques actes répétés : marcher le long du fleuve, s’asseoir dans un fauteuil, rouler en voiture sur des petites routes champêtres. L’aspect confortable de cette existence retraitée. Des livres arrivaient par la poste. Des amis lui rendaient visite, des inconnus passaient pour se prosterner en silence. Son écriture était renforcée année après année par cette posture lointaine, magnétisant le lecteur dans un éloignement toujours plus grand. Son visage derrière la vitre : le voyant, on se disait que cet homme si seul gouvernait quelque contrée inconnue.  
                                                                /pays 
 
Il allait revenir non pas au point de départ, mais à un lieu évanoui, tellement évanoui qu’il ne savait même plus s’il avait jamais existé. Puis il se réveillait. Des peintures étaient accrochées aux murs, toutes représentant soi-disant une parcelle du lieu. Je me serais bien projeté dans celui-là, se disait-il en observant une toile. C’était une cabane habitée mais devant laquelle des pans de tôle avaient été jetés. Ce n’était pas l’enfance, non, c’était plus que cela. Les réminiscences étaient alors purement fictives, il le savait désormais. Il aurait souhaité parcourir la terre entière, conscient de ne plus pouvoir se souvenir, de ne plus jamais être capable de reconnaître un lieu.  
Laurent Margantin, La Main de Sable, publie.net 2010, pp. 99, 106 & 118. 
On peut feuilleter ici les 25 premières pages de ce livre.  
Laurent Margantin dans Poezibao : 
Bio-bibliographie, extrait 1, deux traductions de Walter Helmut Fritz extrait 2
S’abonner à Poezibao
 
Une de Poezibao 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Marilyn Hacker

    Marilyn Hacker a publié récemment Names, aux éditions WW Norton & Co (USA). Poezibao propose aujourd’hui la traduction d’un extrait de ce livre, par le poète... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Malcolm Lowry

    NULLE POÉSIE Nulle poésie à vivre là. Vous êtes ces pierres mêmes, ces bruits ceux de vos esprits. Les ferraillants tramways grondeurs et les rues qui mènent... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Bernard Noël

    Important évènement éditorial : P.O.L. entreprend la publication des œuvres de Bernard Noël (voir ici dans Poezibao). Le premier volume, Les Plumes d’Éros, est... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Françoise Clédat

    Françoise Clédat vient de publier, aux Éditions Tarabuste, Une Baie au loin (Turnermonpère). imagine cela l’inimaginable gésir certaine autant qu’inimage à toi... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Mathieu Messagier

    Mathieu Messagier vient de publier Poèmes sans tain, chez Flammarion. Voir la présentation de ce livre ici. ÉCRITOIRE DE ROUTE LASSE C’est d’abord le chien qui... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Charles Reznikoff

    LES ANGLAIS EN VIRGINIE, AVRIL 1607 * Ils débarquèrent et ne virent rien d’autre que des prairies et de grands arbres — des cyprès, d’environ trois brasses à... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Philippe Jaccottet

    Loriot : oiseau lié au soleil de huit heures du matin, aux ombres encore longues dans les vergers, les truffières.        Les engoulevents sont déjà repartis :... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines