Magazine Côté Femmes

Controverse autour d'une caméra chez une assistante maternelle

Publié le 13 décembre 2007 par Willy

LYON (AFP) — 13/12/2007 - Une assistante maternelle lyonnaise a installé une caméra dans son salon, pour permettre aux parents de vérifier que tout se passe bien pour leurs bambins, une initiative originale qui suscite des réactions mitigées chez les professionnels de l'enfance et les institutions.

Ancienne restauratrice, Valérie Boccara, 40 ans, dit vouloir "revaloriser le métier d'assistante maternelle". Après avoir vu à la télévision des émissions abordant le sujet de la maltraitance de très jeunes enfants par des nounous censées les garder, elle a acheté une caméra reliée à internet pour "ôter le trouble sur la profession". Elle l'a placée dans le coin de son salon de 30m2 qu'elle a entièrement consacré à la garde des enfants.

Entre 1999 et 2006, le département du Rhône a suspendu leurs agréments à 118 assistantes maternelles, dont 55 pour des raisons de "violences (...) allant de la simple gifle donnée à un enfant à des attouchements sexuels", selon le conseil général.

"Il y a un gros travail à faire sur l'assistance maternelle", confirme Céline, jeune commerciale qui confie son petit garçon de 18 mois tous les après-midi de la semaine de 13h30 à 19h à Mme Boccara. Elle avoue se connecter régulièrement sur internet pour regarder son enfant. "Ce n'est pas pour surveiller", prévient-elle, "ça me fait plaisir quand j'ai un coup de blues ou une pause dans le travail". Si elle était amenée à choisir une nouvelle nounou, Céline aimerait pouvoir conserver cette option : "je ne l'imposerai pas, mais je le suggèrerai".

Joseph, 31 ans et père de la petite Salomé-Louise, à peine âgée de deux mois, a lui aussi choisi Mme Boccara. Ayant trouvé par hasard les coordonnées de l'assistante maternelle, il apprécie surtout sa gentillesse et la proximité de son domicile par rapport au sien. "Nous, avec ma femme, on fait confiance ou pas. La webcam, c'est un gadget en plus, ça rassure mais c'est pas indispensable".

Filmer le travail des nounous à domicile ne fait pourtant pas l'unanimité chez les professionnels du secteur. "Je trouve normal que des parents souhaitent être rassurés. Mais je pose la question de la pertinence d'une caméra qui filme un enfant, sinon 24h/24, du moins durant tout le temps de la garde. C'est un procédé intrusif", estime Chantal Hernandez, directrice de l'association de protection de l'enfance ADSEA Rhône.

De son côté, Oumessad Benzeguig, assistante maternelle aux méthodes plus traditionnelles, estime que la caméra est "une atteinte à la vie privée". "Quand je garde des enfants, les miens sont aussi là. Jamais ils n'accepteraient qu'on les filme. Ca les gênerait", relève-t-elle.

Pour Chantal Lavigne, autre professionnelle, la meilleure solution est la plus simple : "il suffit de voir comment se comporte l'enfant avec sa nounou. S'il pleure à chaque fois qu'il entre chez elle, c'est que ça ne va pas".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte