Magazine Entreprise

La catch-up TV à la mode

Publié le 08 juillet 2010 par Ivanm

La télévision de rattrapage ou encore Replay TV ou Catch-up TV définit à la fois un type de service et un mode de consommation d’émissions de télévision. Il nécessite obligatoirement l’accès à un réseau interactif (ADSL, câble, Wi-Fi, Wimax…). Les chaînes nationales de télévision exploitent généralement cette fonctionnalité via leurs réseaux numériques.   Wikipedia

Vous l’avez donc compris, la catch-up TV, ce sont les programmes télévisuels déjà diffusés et disponibles sur Internet en streaming, et ce jusqu’à 15 jours après leur diffusion.

En France, la première chaine à avoir opté pour ce mode de diffusion fut Arte en 2007. Mais c’est M6 Replay, lancé en 2008, qui a rencontré le plus vif succès (51,5% des utilisateurs de catch-up TV ont déjà utilisé le service). Bien évidemment, en plus de divertir les usagers en leur proposant du contenu plus ou moins développé, les catch-up TV ont des enjeux économiques, voire même politiques.

  • Les différents services

À l’heure actuelle, voici la liste des services les plus sérieux disponibles sur le web et les box :

  • Octobre 2007 : Arte+7
  • Janvier 2008 : 24/24 TV (Orange)
  • Mars 2008 : M6 Replay
  • Janvier 2009 : Player Canal+
  • Novembre 2009 : MyTF1
  • Décembre 2009 : W9 Replay
  • Décembre 2009 : Virgin 17 Replay
  • 29 Juin 2010 : Free TVReplay
  • 5 Juillet 2010 : Pluzz.fr (France Télévisions)

Tout récemment donc, deux nouveaux services sont apparus : Pluzz.fr (voir plus bas) et Free TVReplay. Ce dernier « permet La catch-up TV à la modeaux abonnés éligibles au service télévision et disposant de la Freebox v5 HD de voir ou revoir les programmes de 33 chaines dans les 7 jours qui suivent leur diffusion » (dixit free.fr).

Actuellement, c’est une première pour un FAI de fournir un service de catch-up TV aussi complet. Pour le moment disponible sans publicité, le service reste gratuit, sauf en cas de forte affluence ; les utilisateurs doivent alors attendre ou acheter un pass qui leur garantira l’accès à leurs émissions favorites.

Mais le fait de devoir payer pour avoir un débit garanti remet sur la table la neutralité du net : Free se range t-il du côté « obscur » du débat ?

Pas de conclusions hâtives cependant : le FAI interrogé par 01net.com répond que pour l’instant, il s’agit d’une version bêta, et que « rien ne dit que les utilisateurs seront un jour confrontés à la nécessité d’acheter un passe pour regarder leurs émissions favorites.« 

*

  • Un business model viable pour la Replay TV

Il apparait que depuis son arrivée en France, la catch-up TV connait un succès croissant. Si bien qu’aujourd’hui, ce sont 10 millions de Français qui utilisent ou ont déja utilisé un service de ce type. Et parmi les différentes plate-formes existantes, M6 Replay s’impose en tant que leader.  Selon une étude Médiamétrie, plus d’un adepte sur deux de la catch-up TV a déjà testé le service de M6 (source TF1 news.fr).

Sony annonce un partenariat  avec M6 Replay

Avec une telle audience, le business model de M6 Replay semblait bien évidemment se diriger vers la publicité. Mais la pub TV ne rapportant pas autant que la web, et avec autant de contenu disponible, les coupures-pub ne semblent pas être suffisantes puisque M6 est passé de 3 à 7 coupures pubs assez récemment (pour les « grosses » émissions). Ce qui peut agacer certains utilisateurs.

Pourtant, M6 Replay a mis en place l’année dernière un modèle freemium, qui propose d’accéder via un onglet VOD à de nombreuses séries et autrres films. Attendons donc les prochains résultats de la firme qui avait promis d’être rentable en 2009.

Toujours est-il que le succès est au rendez-vous, si bien que depuis le début de l’année, Sony a intégré un module M6 Replay dans ses téléviseurs « connectés ».

*

  • Pluzz.fr : un cadeau empoisonné…

Autre évènement plus important, depuis le 5 juillet, France Télévisions a lancé son service Pluzz, diffusant les émissions des 6 chaines du groupe. Jusqu’à 7 jours après leur diffusion, de nombreux programmes seront donc disponibles en streaming (vous pourrez donc re-regarder vos passionnants épisodes intellectuels de Plus Belle la Vie gratuitement désormais…)

La catch-up TV à la mode

Le lancement de cette nouvelle plate-forme pourrait avoir des conséquences, principalement politiques. La « télévision de rattrapage » publique était voulue depuis un moment déjà par les sénateurs, et ce pour une bonne raison.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’à partir de 20h, la publicité a été supprimée sur France Télévisions. Or, c’est le créneau horaire le plus rentable (audience oblige), et le manque à gagner pour le groupe est conséquent. « Heureux hasard du calendrier », un rapport du sénat fut remis 5 jours plus tôt (soit le 30 juin) par les sénateurs Claude Belot et Catherine Morin-Desailly. Ce rapport dénonce (entre autres) le fait que les ordinateurs ne sont pas soumis à la redevance télévisuelle, pas même ceux équipés d’un tuner.

Du coup Pluzz.fr tombe à pic : les deux sénateurs ont désormais un argument de taille en ce qui concerne l’application de la redevance sur les équipements informatiques. De plus, une rumeur circule comme quoi Pluzz pourrait être décliné sur smartphones…

Alors même si vous avez pris la (sage) décision de ne pas acheter de TV et d’occuper vos soirées de manière un peu moins « passive » sur le net, peut être subirez-vous tout de même cette fameuse redevance…

*

  • Compléments d’information

Un passage de l’article du Monde relatant la nouvelle, apportant d’autres précisions :

Le rapport préconise également de soumettre les résidences secondaires, aujourd’hui dispensées de redevance, au paiement de la « contribution à l’audiovisuel public ». Notant que le taux d’équipement des résidences secondaires est évalué à 96 %, le rapport estime que cette mesure permettrait de dégager environ 200 millions d’euros supplémentaires par an pour l’audiovisuel public.Afin d’assurer un financement pérenne de France Télévisions, capable de compenser la suppression de la publicité sur les chaînes publiques, les sénateurs recommandent également d’augmenter la redevance de deux euros par an de 2011 à 2013.

Article France-Info.com sur la suppression de la pub à France Télévisions


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ivanm 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte