Magazine Culture

Jane esmein aqua-fortiste rimbaldienne

Par Bernard Vassor

PAR BERNARD VASSOR

C'est en 1953, je crois que Jane Esmeina exposé des dessins à l'encre de chine, puis une série de dix eaux fortes illustrant les poèmes de Rimbaud. En 1986, elle produit une serie de dix planches couleurs avec des "marges harmoniques" pour le centenaire de la parution des "Illuminations" dans la revue "Vogue".Pour le cent cinquantenaire de la naissance d'Arthur, elle a exécuté une "Troisième suite pour cent cinquante ans", série de 15 albums de 15 planches, qui ont été présentées à la "Fondation Taylor", et pendant la célébration que j'avais organisée à la mairie du neuvième avec notre amie, la regrêtée Jacqueline Duvaudier, et Jean Laurent, le directeur la revue "Rimbaud vivant" Dominique Lejay m'a donné les explications sur l'improvisation dans son abondante imagination qu'a donnée Jane Esmin pour la réalisation de son ex-libris : La scène que nous voyons est tirée d'une légende. A Orval, en Belgique, au bord d'un etang, un moine passant par là vit un poisson sauter hors de l'eau, lui tendit un anneau, et lui demanda de fonder une abbaye près de cet étang. L'abbaye existe. Le décryptage ne s'arrête pas là.... Le portrait d'Arthur que l'on voit est extrait du "Coin de Table"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines