Magazine Culture

"J'accuse" et "Femmes" des éditions Syros: pour l'éducation des jeunes adultes

Par Eparsa

"J'accuse" et "Femmes" des éditions Syros: pour l'éducation des jeunes adultes

Publié par Cécile, samedi 15 décembre 2007 , Rubriques : Mon avis sur..

<> Les éditions Syros au travers des collections « J’accuse », « Femmes » et « Les Documents Syros » ont un objectif commune : susciter chez les lecteurs une réflexion de caractère politiques, social, culturel, qui les engage dans le monde.
L’être humain est au centre des préoccupations tant des « Documents Syros » que des titres de « J’accuse ! » ou de « femmes ! » Sans jamais adopter d’idéologies, des ouvrages tentent de dépasser une point de vue informatif pour proposer des pistes de compréhension et d’analyse qui permettent aux différentes générations de partager une culture commune et d’échanger sur les grands enjeux du monde.
Sur le modèle de la collection « J’accuse ! » conçue à partir de témoignages, les éditions Syros° consacrent une série de titres spécifiques propres à amener chaque lecteur- fille, femme, garçon ou homme- à s’engager dans les grands combats pour l’égalité entre femmes et hommes.
La collection examine les conditions des femmes dans le monde et les problèmes spécifiques qu’elles peuvent rencontrer, et évoquer également tout ce qui se rapporte à notre imaginaire, à la hiérarchie de nos valeurs, aux phénomènes sociaux dans lesquels sont impliquées les différences de genre- souvent au détriment des femmes.
J’appelle pas ça de l’amour :La violence dans les relations amoureuses
Les violences dans les relations amoureuses sont encore souvent assimilées à la passion. Elles sont parfois banalisées, voir encouragées par les stéréotypes sexistes, qui restent présents dans notre société. Ainsi, dès l’adolescence, un grand nombre de jeunes filles dont l’expérience de la violence dans leurs premières histoire avec des garçons. Puis, dans les couples, dans les familles, la violence gâche la vie de centaines de milliers de personnes. Comment identifier ces processus, y échapper ou y remédier ? C’est l’un des buts que se propose cet ouvrage, grâce à des témoignages, des entretiens et un solide dossier documentaire.
Si j’étais présidente des femmes en politiques de Agnès Boussuge et Elise Thiébaut Comment se fait-il que la moitié de la population mondiale soit si peu représentée dans les institutions des états, les gouvernements et les centres de pouvoir ?%%% Après les témoignage de femmes politiques qui évoquent leurs parcours et les obstacles qui restent à vaincre, les auteures reviennent sur les étapes historiques qui ont jalonné l’accès des femmes à la citoyenneté et au pouvoir politique. Elles dressent notamment le portrait d’héroïnes qui ont lutté pour changer cet ordre des choses. Puis Armelle Le Bras-Chopard, politologue, et Séverine Auffret, philosophe montrent ce que l’accès des femmes au pouvoir peut apporter à la politique et au monde.
A acheter sur ce site ici et
<>

...

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :

Email (facultatif) :

Site Web (facultatif) :

Commentaire : </p> </fieldset> <p>Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.</p> <fieldset> <p> Se souvenir de mes informations </p> <p> </p> </fieldset> </form>


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eparsa 1770 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines