Magazine Culture

Niemeyer bâti pour durer

Publié le 15 décembre 2007 par Va33
100 ans de créativité
L'architecte brésilien Oscar Niemeyer, qui fête ses 100 ans samedi, est encore en pleine activité créatrice, avec en moyenne cinq projets par mois dont la plupart se distinguent par des lignes courbes et sensuelles, "un hommage au corps de la femme".
Le concepteur de Brasilia, en collaboration avec l'urbaniste Lucio Costa, travaille encore tous les jours dans son atelier aux grandes baies vitrées, face à la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro. Il a abandonné récemment, avec soulagement, une chaise roulante qui limitait ses déplacements après une fracture du bassin en décembre 2006.
Mercredi, au nom du président français Nicolas Sarkozy, il a été élevé au grade de commandeur de la Légion d'Honneur lors d'une cérémonie intime dans son atelier où il est apparu en forme au bras de son épouse et ex-assistante Vera Lucia Cabrera (60 ans). "Je suis très content de recevoir une décoration venant d'un pays où j'ai reçu toutes les possibilités de travail", a-t-il dit en français à l'ambassadeur de France, Antoine Pouillieute.
La France qui l'a accueilli pendant quelques années alors qu'il fuyait la dictature militaire brésilienne (1964-1985) compte près d'une vingtaine d'oeuvres de Niemeyer, dont le siège du Parti Communiste à Paris (1965) et la Place du Havre (1972).
"J'ai le même intérêt pour la vie que quand j'étais jeune", avait-il dit en avril lors de l'inauguration du Théâtre Populaire de Niteroi, un édifice curviligne évoquant une femme couchée sur la pelouse. "Ma recette: ne pas accepter la vieillesse, penser qu'on a 40 ans et agir comme si".
Le doyen de l'architecture brésilienne a actuellement sept projets en cours d'élaboration et une dizaine d'autres dont la construction est sur le point de démarrer: l'école du théâtre Bolchoï à Santa Catarina (sud du Brésil) ou la Place du Peuple à Brasilia, immense salle de concert en plein air. A l'étranger, d'autres projets sont en cours parmi lesquels un auditorium à Ravello en Italie, un Parc aquatique à Postdam en Allemagne ou l'ambassade du Brésil à Cuba.
Celui qui reste un "communiste convaincu" a fait cadeau au président vénézuélien Hugo Chavez d'un projet de monument en hommage au dirigeant indépendantiste d'Amérique latine Simon Bolivar. Mais ce projet ne verra pas le jour car "Chavez préfère quelque chose de moins abstrait", selon Niemeyer.
La semaine dernière, l'Institut du patrimoine historique et artistique national (Iphan) a classé "monuments historiques" les dernières 23 oeuvres de l'architecte, à Rio et Brasilia.
Il y a dix jours, le président Luiz Inacio Lula da Silva s'est déplacé à Rio pour lui remettre dans son atelier la "Médaille du Mérite Culturel" en hommage aux quelque 600 oeuvres réalisées dans le monde entier. C'est à cette occasion que le chef de l'Etat a annoncé que l'année 2008 serait décrétée "année Oscar Niemeyer".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Va33 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine