Magazine Cinéma

Les caques d'or 2007

Par Evelyndead

C'est dans le plus grand secret, devant un parterre de 16.000 fans hystériques, que se tenait ce samedi, dans le hall de la grande salle viticole de G. (Bouches-Du-Rhône), et au son de la merveilleuse trompette d'André Rochard, la Cérémonie Internationale de Remise des Caques d'Or pour l'année 2007. La toujours stupéfiante Isabelle Mergault (lauréate de la Caque 2006 pour son déboulonnant Je Vous Trouve Très Beau) n'ayant pu se déplacer pour remettre à son tour le prix tant convoité (une rognure d'ongle en bronze d'une belle envergure), c'est à Audrey Tautou, la Petite Princesse du Cinéma Français, qu'échoyait cette année l'horreur de nommer les récompensables.
Sous le regard médusé de plusieurs centaines de gothiques s'étant mépris sur le sens de la soirée, et venus en masse célébrer la Sainte Mylène, Mademoiselle Audrey décachetait avec peine l'enveloppe renfermant la liste des pires films de l'année écoulée. Parmi les petits chanceux, citons en vrac: 2 Days In Paris, de l'affolante Julie Delpy, Shrek le Troisième, Syndromes and a Century, d'un type dont il est impossible de prononcer le nom, Ne Touchez pas la Hache, du pourtant bien vivant Jacques Rivette, 300, de Zack Snyder, et enfin La Vie D'Artiste de Marc Fitoussi (qui écope finalement du Prix 20 Entrées dans la Capitale).
D'une toute petite voix chevrotante (comme elle), Miss Tautou devait finir par désigner le lauréat de ce cru millésimé, il s'agissait bien entendu du sur-favori Un Baiser S'il Vous Plaît, de l'impitoyable Emmanuel Mouret, qui ramassait dans le même mouvement le Prix Gériatrie des montures Afflelou. L'héroïne du film, la très smart Virginie Ledoyen devait quant à elle emporter, dans un splendide élan, le très convoité Prix Casse-Noisettes de la plus belle Chieuse Snobinarde (pour l'ensemble de sa carrière).


Au chapitre politique, notons une envolée inattendue du Gad Elmaleh au sujet de la situation des intermittents du spectacle, ces "bons à rien sans goût qui bossent sur nos films de merde mais vont même pas les voir". La Ministre de la Culture, Mamie Nova, s'est blessé les mains à force d'applaudir.
Tout ce beau monde s'est finalement retrouvé pour la photo autour de Goro, le Chef du CNC, de Gérard Depardieu et de Djamel D., avant d'aller se finir au Harley Pub, célèbre bar à bière ouvert jusqu'à 2 heures. Ils y ont d'ailleurs été rejoints par Nicolas S. mais à ce moment-là, les caméras étaient éteintes et personne n'a rien vu-rien entendu.
Nous vous donnons rendez-vous l'année prochaine, et même vous, les gothiques, ce sera avec plaisir !
Forever Yours,
Evelyn Dead.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines