Magazine Afrique

Petit-lait avec le couscous : non merci, c'est imbuvable !

Par Jean-Luc Vautravers

Petit-lait avec le couscous : non merci, c'est imbuvable ! Petit-lait avec le couscous : non merci, c'est imbuvable ! Petit-lait avec le couscous : non merci, c'est imbuvable !
Les familles marocaines servent le couscous (à gauche) avec du petit lait (au centre) que l'on est censé boire avant de déguster le plat lui-même. Le petit-lait, appelé lben en arabe, possède la valeur biologique la plus élevée de toutes les protéines. Ses propriétés alimentaires ne sont pas contestées; ce qui l'est, en revanche, c'est son goût, très acide ! Je ne connais aucun Européen qui soit à même d'en descendre un verre avec plaisir. Sans doute est-ce une question d'habitude. Toujours est-il que ce qui apparaît aux autochtones comme un délice est imbuvable pour les Européens. Voilà pourquoi aucun restaurant ni aucun riad de ma connaissance ne sert cet accompagnement exécré en accompagnement du couscous !
L'extrême plaisir des Marocains et le dégoût des Occidentaux proviennent peut-être aussi de différences culturelles. De tout temps, les habitants du Maroc ont précieusement conservé le petit-lait dans une jarre (à droite), aux côtés de l'eau, l'huile et le beurre frais. Cette habitude n'existe pas en Europe.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean-Luc Vautravers 257 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte