Magazine Culture

"Les manipulateurs et l'amour" Isabelle Nazare-Aga

Par Manus

"Les manipulateurs et l'amour" Isabelle Nazare-Aga

Vous ressentez un malaise vis-vis de cette personne, mais vous seriez incapable de dire ce qui cloche. En effet, il vous enrobe de phrases qui vous hypnotisent, un regard, un geste, tout un comportement par lequel vous sentez confusément que vous vous dirigez vers un piège.  

Jusqu'au moment où, clac ! le couvercle se referme sur vous, et vous voilà entre ses griffes sans que vous vous y attendiez.

Pourtant, ce "type" a l'air bien sous toutes les coutures, sauf que, sauf qu'il ne vous respecte en réalité pas du tout, ne tient pas compte de ce que vous êtes, de vos aspirations, de vos valeurs, de votre intégrité.

Insidieusement, vous êtes amenée à renoncer à ce que vous êtes, à accomplir des choses qui vont à l'encontre de vous-même, à vous perdre peu à peu dans un gouffre qui annihile vos valeurs, votre intégrité, votre respect et votre estime de soi.

En d'autres mots, il vous a chosifié, et vous étiez uniquement un objet de convoitise, un objet de désir qu'il lui fallait obtenir coûte que coûte.

Par une stratégie bien à lui, il a donc réussi à vous posséder.  A vous instrumentaliser.

Stratégie, en réalité, appelée manipulation.

Le mot est dit.

Un manipulateur.

Voilà la personne que vous aviez face à vous.

Plus de personnes qu'on ne le croit, sont victimes de ce type de personnalité. Victimes de violences psychologiques ou morales, bien plus difficiles à détecter que la violence physique.

Depuis quelques années déjà, des auteurs, comme Isabelle Nazare-Aga, se sont penchées sur ce type de personnalités perverses.

Isabelle Nazare-Aga est thérapeute comportementaliste et cognitiviste.  Elle exerce en cabinet libéral et anime dans les entreprises des séminaires d'affirmation de soi, de gestion du stress et de communication.  Elle est l'auteur de "Les manipulateurs sont parmi nous", "Les manipulateurs et l'amour", et "Approcher les autres, est-ce si difficile ?", et "Je suis comme je suis"

Ici nous aborderons l'ouvrage "Les manipulateurs et l'amour" qui de manière générale, concerne le plus de personnes.

Dès le début du livre, l'auteure balise le terrain : comment reconnaître un manipulateur ? autrement appelé, "pervers narcissique", ce qui permettra au lecteur de mieux se situer dans les explications qui suivront. 

Selon INA, les manipulateurs occupent des positions sociales bien en vue : médecins, journalistes, enseignants, bref, une profession reliée au pouvoir.

Elle insiste sur le fait qu'être manipulateur n'est pas une tactique, mais bien un état (!).  C'est donc un type de personnalité, une personnalité narcissique reconnue aujourd'hui psychiatriquement comme pathalogie.

Qu'est-ce qui caractérise un manipulateur, selon INA ?

1. Il culpabilise les autres, au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle etc.

2. Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir, répondre immédiatement aux demandes et aux questions.

3. Il utilise les principe moraux des autres pour assouvir ses besoins (courtoisie, humanisme, solidarité, antiracisme, "gentillesse", "générosité" etc.)

4. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique, dévalorise, et juge.

5. Il peut être jaloux, même s'il est un parent ou un conjoint.

6. Il utilise des flatteries pour nous plaire, fait des cadeaux ou se met soudain aux petits soins pour nous.

7. Il joue le rôle de victime pour qu'on le plaigne (maladie exagérée, entourage "difficile", surcharge de travail etc.)

8. Il se démet de ses responsabilités en les reportant sur les autres.

9. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments, et ses opinions.

10. Il répond très souvent de façon floue.

11. Il change carrément de sujet au cours d'une conversation.

12. Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion.

13. Il fait faire des messages par autrui ou par des intermédiaires (téléphone au lieu de face à face, laisse des notes écrites)

14. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.

15. Il prêche le faux pour savoir le vrai, déforme et interprète.

16. Il ne supporte pas la critique, et nie les évidences.

17. Il menace de façon déguisée ou fait un chantage ouvert.

18. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner et peut provoquer la rupture d'un couple.

19. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes et les situations.

20. Il ment.

21. Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire à sa supériorité.

22. Il est égocentrique.

23. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes, ses actes ou son mode de vie répondent au schéma opposé.

24. Il utilise très souvent le dernier moment pour demander, ordonner ou faire agir autrui.

25. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.

26. Il ignore les demandes (même s'il dit s'en occuper)

27. Il produit un état de malaise ou un sentiment de non liberté (piège)

28. Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré.

29. Il est efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui.

30. Il est constamment l'objet de discussions entre gens qui le connaissent même s'il n'est pas là.

L'auteure souligne que la plupart des manipulateurs sont conscients du pouvoir et de l'influence qu'ils exercent sur autrui, mais il ne mesurent pas les conséquences souvent désastreuses qu'ils provoquent.

Et la perversité dans tout cela ?

Certains d'entre eux sont pervers, comme les manipulateurs appelés "pervers narcissique"  

- Ceux-ci n'éprouvent pas de culpabilité et n'ont aucun scrupule.

- Ils sont pour la plupart mégalomane, et par ce fait, ne respectent pas les limites d'autrui.

- Ils aiment utiliser des termes sexuels crus ou grossiers.

- Ils nient la différence de génération sur le plan sexuel, c'est leur  perversion sexuelle qui se révèle souvent dans ces cas là.

- Ils dénient la réalité de l'autre et cherchent à triompher.

Bien entendu, la question se pose d'emblée de savoir si la séduction est une manipulation.  La réponse est "non", très clairement.  La manière de distinguer les deux est que la séduction s'inscrit dans le temps, elle suppose l'enjeu de plaire.

Alors que, dans la manipulation, on s'évertue à montrer un aspect différent de soi dans le but de séduire pour ensuite changer radicalement d'attitude et de comportement dès que l'emprise est assurée.

En résumé, la séduction chez le manipulateur est basée sur des intentions sous-jacentes qui ne respectent pas l'autre, il trompe l'autre sur sa vraie nature.

Son but n'étant pas d'aimer l'autre pour ce qu'il est, mais de le piéger.

Séduction basée sur le mensonge et la tromperie.

En quelque sorte, l'éthique fait défaut au manipulateur.

Vient l'enlisement de la victime, l'emprise s'exerçant irrémédiablement.

La seule solution face à ces personnes : la fuite.

Je résume très fort l'ouvrage d'Isabelle Nazare-Aga qui évidemment, approfondit beaucoup de points, propose des solutions, et permet au travers de témoignages de mieux saisir la situation.

Les solutions, après la fuite, deviendra la reconstruction de soi, retrouver l'estime de soi, et apprendre à se faire respecter, en n'offrant plus sa confiance à tout venant.

Panthère.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Manus 379 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines