Magazine Culture

Les Vampires au cinéma

Publié le 19 juillet 2010 par Acdehaenne
Mes seules expériences avec le monde des vampires sontLes Lyonnes de la SF d'ordre cinématographique. Je me souviens d'avoir vu des films comme Nosferatu de Murnau, ou bien encore Le Bal des Vampires de Polanski. Le premier m'était apparu comme beaucoup trop abscons tandis que le deuxième était à mon goût beaucoup trop comique pour réellement faire peur...
Les Lyonnes de la SFLe premier film qui m'ait véritablement marqué (peut-être parce que j'ai vécu cette expérience au cinéma), c'est le Dracula de Francis Ford Coppola dans une salle art déco de Nantes (fermée depuis !), dès sa sortie en 1992. J'avais trouvé l'ambiance totalement incroyable.
Issu du folklore populaire de nombreux pays, notamment d'Europe de l'Est, le mythe du vampire, l'un des seuls mythes modernes, a été forgé dans sa forme actuelle dès 1897 par un auteur anglais, Bram Stoker. C'était Dracula. Après le succès du livre, on l'adapta en pièces de théâtre, dont l'une fut exportée aux USA pour être jouée à Broadway. Les producteurs de cinéma (les studios Universal pour ne pas les citer) trouvèrent dans le comte des Carpathes une aubaine et dans Bela Lugosi, dès 1931, un visage au comte...
Les Vampires au cinéma ont connu des hauts et des bas. C'est vrai que le film de Coppola donna une réelle modernité au mythe. Deux ans plus tard, Neil Jordan apporta sa pierre à l'édifice en adaptant le livre de Anne Rice,
Entretien avec un vampire,
datant de 1976 qui avait déjà bien dépoussiéré le mythe. Plus récemment, la série des Blade était intéressante, juste parce qu'ils alliaient les films d'action aux vampires. Le deuxième opus sort du lot parce qu'il est réalisé par G. Del Toro, mais ce ne sont tout de même pas des chefs d'oeuvre... Je tiendrai sous silence la série des Twilight, tout simplement parce que je ne les ai pas vus (N'insistez pas, cela ne m'intéresse pas du tout de les voir !)
Par contre, tout dernièrement, j'ai vu au cinéma Daybreakers (2009), dont le synopsis me semblait très alléchant. Vision originale du vampirisme, bon casting, très belle ambiance, mais au final il ne reste qu'un film dispensable... 
Voilà, encore une fois, je ne visais absolument pas l'exhaustivité avec cet article, mais juste vous présenter une facette de ce qui forge ma culture Mauvais Genres...
Si le thème vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus, allez faire un tour sur le site d'ActuSF où vous pouvez podcaster une conférence enregistrée aux Futuriales sur le thème des Vampires, bien sûr, mais là en littérature !  
A.C. de Haenne 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Acdehaenne 1290 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine