Magazine Culture

La BD numérique en marche?

Par Aucoindulivre

Alors que la polémique de la numérisation du livre bat son plein (« va t’on voir se transformer ce bon vieux pavé de 500 pages qui nous sert d’échappatoire pendant ces longues soirée d’hiver en une simple cale d’étagère ? », « Qu’en est t’il des bibliothèques ? », «  Et les librairies ? », « Et les éditeurs ? » etc. etc.), on en oublie le sort de la bande dessinée.

Et oui ! L’art maudit ! Celui qui n’est ni de l’illustration, ni de la littérature, celui qui est destiné aux ados pré pubères, celui dont ne ressortent (au grand damne des libraires spécialisés) que les noms de Sfar, Satrapi, Zep et Sempé (alors que Sempé relève plus de l’illustration, mais passons).

Le 9ème art a lui aussi a droit à sa part de nouvelle technologie. De par sa proximité avec le cinéma - présence d’un story-board, travail graphique etc.- (bon nombre de bédés ont inspiré des films et inversement, si si, je vous assure : Spider Man, The Incredible Hulk, Les X-Men, Iron Man, Watchmen, V for Vendetta, A History of Violence, Lucky Luke, Astérix, Persepolis, Largo Winch, ou plus récemment Les Petits Ruisseaux, et la liste est longue…), il faut avouer que lire une bédé sur IPhone par exemple apporte quelques subtilités, notamment le fait de pouvoir jouer avec les animations, on tape l’écran du doigt, une bulle apparait, une seconde tape, un personnage se dessine, et ainsi de suite.

La BD numérique en marche?

Par question que laisser la bédé sur le banc de touche, c’est pourquoi les studios Tekneo, avec à sa tête Goran Vrbancic (PDG) et Eudes Menager cofondateur, qui existe depuis 2002, ont décidé de se lancer dans l’aventure et développant Nomadbook, une sorte de médiathèque en ligne. Ce studio spécialisé dans la production de contenu multimédia propose donc une plateforme de livres multimédias (bédé, mangas, comics, etc. ainsi que des jeux vidéos) et permet aux auteurs qui le souhaitent de proposer leur propre création via leur site internet. De plus, Tekneo nous propose non seulement une lecture via internet, mais également la possibilité de lire notamment sa bédé phare, Edenview (et bien d’autres) lancée en décembre dernier, via Iphone et Nintendo DS (sujet qu’il reste à éclaircir)

Tekneo prouve son engagement envers la bande dessinée en étant devenu partenaire du festival de la bande dessinée de Toulouse et en s’offrant un stand à celui d’Angoulême ! Mais la société n’est pas la seule issue concernant la numérisation.

Déjà Glénat s’associe avec Ave!Comcis Production, afin de proposer son catalogue (du moins, en partie pour l’instant, avec quelques titres phares… avec en tête de proue ZEP) sur PC, Mac, IPad, IPhone, IPod Touch et Android (système d’exploitation pour smartphones).

Alors forcément, le sempiternel refrain concernant la sauvegarde du papier, les prix défiants toute concurrence, la logique dans la volonté de tout numériser (et j’en passe) revient encore et toujours, et c’est bien normal. Et il est vrai que les prix défient toute concurrence.

Tekneo propose un système de crédit alors que Glénat casse ses prix en proposant des bédés à différents échelons : gratuit, moins de 1€, moins de 3€, moins de 5€ et moins de 10€.

Kentin


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aucoindulivre 54 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines