Magazine Culture

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Par Liyah

Mr Ibrahim et les fleurs du coran - EE Schmiit - Leslecturesdeliyah

« Car monsieur Ibrahim, de l’avis général, passait pour un sage. Sans doute parce qu’il était depuis au moins quarante ans l’arabe d’une rue juive. Sans doute parce qu’il souriait beaucoup et parlait peu. »

« C’est l’ivresse. Plus rien ne me résiste. Monsieur Ibrahim m’a donné l’arme absolue. Je mitraille le monde entier avec mon sourire. On ne me traite plus comme un cafard. »

« Lorsque tu veux savoir si tu es dans un endroit riche ou pauvre, tu regardes les poubelles. Si tu vois ni ordures ni poubelles, c’est très riche. Si tu vois des poubelles et pas d’ordures, c’est riche. Si tu vois des ordures à côté des poubelles, c’est ni riche ni pauvre : c’est touristique. Si tu vois les ordures sans les poubelles, c’est pauvre. Et si les gens habitent dans les ordures, c’est très très pauvre. »

« Il y a des enfances qu’il faut quitter, des enfances dont il faut guérir. »

Histoire : A treize ans, Momo se retrouve livré à lui-même. Il a un ami, un seul, Monsieur Ibrahim, l’épicier arabe de la rue Bleue.

Mais es apparences sont trompeuses : La rue Bleue n’est pas bleue. L’arabe n’est pas arabe. Et la vie n’est peut-être pas forcément triste…

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Le bla-bla du panda : Eric-Emmanuel Schmitt est un auteur que j’aime beaucoup. C’est d’ailleurs avec ce livre que je l’ai découvert. Mais l’ayant lu il y a quelques années, il ne me restait plus que de vagues souvenirs, de plus, je n’avais pas fait de billet dessus sur mon blog, et lorsque Pimprenelle a organisé une découverte sur Eric-Emmanuel Schmitt, je n’ai pas hésité à participer. Dans un premier temps, je voulais lire Concerto à la mémoire d’un ange, mais pas manque de temps, je me suis rabattue sur Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran.

Mon avis : Je me souviens que j’avais adoré ce livre lors de ma première lecture et cette seconde fois à également été un réel plaisir, un coup de coeur.

Cette histoire d’amitié entre le jeune Moïse, juif et sans famille, et monsieur Ibrahim, « l’arabe du coin » est tout simplement magnifique. J’ai vraiment été touchée et émue par cette histoire. Alors que tout les sépare, ceux-là vont devenir inséparables !

Eric-Emmanuel Schmitt à les mots justes, ceux qui titillent nos émotions et sentiments, ceux qui font sourire, ceux qui font pleurer, ceux qui font penser. Sa plume est fluide et agréable. On se laisse très vite et facilement entrainer par cette belle histoire. Les mots se lisent avec plaisir et les pages défilent à tout allure. Un seul regret : qu’il se finisse si vite. Mais à bien y réfléchir, il n’en fallait pas plus au risque peut-être d’y perdre en émotion et intensité !

J’ai eu un vrai coup de cœur pour le personnage de monsieur Ibrahim et pendant tout le temps de ma lecture je me disais que j’aimerai beaucoup rencontrer cet homme ! Sa philosophie de la religion et de la vie en général est tout simplement magnifique. C’est un homme plein de sagesse et dénué de préjugés. Il déborde d’amour, de compassion et de tolérance pour son prochain.

J’ajouterai que de ce livre est né un film avec Omar Sharif dans le rôle de monsieur Ibrahim et autant vous le dire tout de suite, ce rôle lui va à ravir ! Je vous conseille donc également de voir ce film !

La conclusion du panda : Un livre merveilleux plein d’amour et de sagesse à lire et (relire) absolument.

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, Eric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, 84 pages, 9 Euros

Début : 12 juillet 2010 / Fin : 13 juillet 2010

Ce livre a été lu dans le cadre de la découverte d’un auteur chez Pimprenelle.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Liyah 177 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines