Magazine Cinéma

France-Afrique du Sud 2010

Publié le 20 juillet 2010 par Olivier Walmacq

france_afrique_du_S

genre: sport, match de football
année: 2010
durée: 1h30

Synopsis: Le fiasco est total. Pour son ultime occasion de sauver l'honneur de la nation, l'équipe de France  a une nouvelle fois failli. Les Bleus se sont logiquement inclinés devant une équipe sud-africaine peut-être moins fringante sur le papier mais tellement plus au point collectivement.

la critique de Eelsoliver:

Après un match en demie-teinte contre l'Uruguay puis une rencontre catastrophique contre le Mexique, rien ne va plus pour l'équipe de France de football.
Rappelons un peu les faits. Après le match contre le Mexique, le Journal L'Equipe retranscrit un moment délicat entre Nicolas Anelka et le sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech. Ce qui se traduira par quelques insultes du joueur de Chelsea.
Anelka est prié de quitter l'Afrique du Sud. Pour les Bleus, c'en est trop !

Deux jours avant ce match capital contre le pays organisateur, les joueurs de l'équipe de France décident de faire grève en signe de protestation.
Pire encore, on verra le capitaine des Bleus Patrice Evra se disputer violemment avec un membre du staff de l'équipe de France. Evidemment, les plus grandes instances du foot se soulèvent. On ne parle plus que de ça dans les journeaux.
Comment des joueurs qui portent le maillot de l'équipe nationale peuvent-ils décider de boycotter un entraînement ? Comment Raymond Domenech a t-il pu laisser une situation s'envenimer à ce point ?

Autant de questions sans réponse (pour le moment). Les Bleus deviennent la risée du monde entier. En France, les anciens (notamment ceux qui ont gagné la Coupe du Monde 98) s'indignent. Comment le football français a t-il pu tomber aussi bas ?
Mais finie cette grande parenthèse. Retour au match. C'est donc dans un contexte particulièrement houleux que la France se doit de battre l'Afrique du Sud chez elle, si elle veut se qualifier.
Mais la France n'a plus son destin en main, elle doit compter sur une victoire de l'Uruguay ou du Mexique pour franchir le premier tour.

Dès le début du match, la France se montre entreprenante par une frappe cadrée de Gignac mais qui n'inquiète pas le gardien sud-africain, Joseph.
En ce début de partie, une certaine envie de bien faire est visible sur le terrain. Les Bleus savent qu'ils ont intérêt à donner le maximum sur cette rencontre.
Mais l'envie n'y est plus et a laissé place au doute. De ce fait, il n'existe aucune cohésion ni aucune liaison entre les joueurs sur le terrain.
Les Bleus ont bien du mal à construire leurs attaques et à produire du jeu.

A la 19ème minute, sur le premier corner de l'Afrique du Sud, Khumalo marque un but de la tête, largement aidé par la mauvaise sortie du gardien français, Lloris. L'Afrique du Sud mène 1-0.
Cinq minutes après, les sud-africains sont tout prêts de marquer un second but. Sans compter qu'à la 25ème minute, Gourcuff reçoit un carton rouge sévère pour un coup de coude involontaire.
Non seulement, la France est menée au score mais elle est réduite à 10. Le cauchemar continue...

Preuve en est à la 36ème minute: sur un centre de l'Afrique du Sud et un cafouillage de la défense française, les Bafanas Bafanas inscrivent un second but, par l'intermédiare de Mphela.
L'Afrique du Sud mène 2-0. Fin de la première mi-temps, les Bleus sont K.O. Les huitièmes de finale ne sont plus qu'un rêve. Désormais, il faut au moins sauver l'honneur.

En seconde période, Gignac, totalement inexistant, est remplacé par Malouda, qui apportera un peu plus de jus dans une équipe qui a la tête ailleurs.
A la 50ème minute, les sud-africains frappent la barre transversale. Le 3-0 n'est pas loin... Cissé est remplacé par Thierry Henry. Mais les Bafanas continuent leur domination.
En même temps, les joueurs montrent énormément de générosité, d'enthousiasme et de spontanéité. Les français auraient dû s'en inspirer.

A la 57ème minute, Mphela frappe une nouvelle fois et oblige Lloris à une superbe parade. Après une heure de jeu, le match tombe alors dans un faux rythme.
Il faudra attendre la 69ème minute pour voir les français marquer leur tout premier but dans cette coupe du monde, grâce à Malouda, l'un des rares joueurs à être irréprochable sur le terrain.
Tout le monde n'est pas à ranger dans le même sac...

Certes, l'honneur est sauvé mais que reste-t-il à cette équipe de France battue 2-1 ? L'échec est total et les joueurs vont devoir rendre des comptes, Domenech aussi mais les instances du football sont également concernées. Le fiasco de ce mondial n'est pas le fruit du hasard.
Les failles sont profondes et remontent au moins à quatre ans, après la finale de Coupe du monde 2006 en Allemagne. Le bilan est là, il fait mal: la France compte deux défaites et un match nul pour un seul but marqué.

A noter qu'à la fin de la rencontre, Raymond Domenech refusera de serrer la main au sélectionneur de l'Afrique du Sud, Parrera. Jusqu'au bout, l'équipe de France aura montré un visage méprisant. Seule satisfaction de ce match: l'Afrique du Sud elle-même qui a livré un grand match et a fait un parcours honorable. Les Bafanas peuvent sortir de la compétition la tête haute.
En résumé, une rencontre divisée en deux moments distincts. Une très bonne première période, largement rythmée par des sud-africains surmotivés. La seconde mi-temps sera plus laborieuse avec des moments de creux.

Note: 10.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines