Magazine Culture

Made in China de J.M. Erre

Par Mango
Made in China de J.M. ErreEst-ce un récit interactif? Oui,  dit l’auteur, page 136  et  dans ce cas il peut se terminer à la page 138 ou à la page 203.  N’est-ce pas plutôt une parodie de ce genre de récits ludiques,  avec la série de chapitres supplémentaires à la fin : "Les bonus du roman",  "Résumé",  "Que sont-ils devenus?",  etc.Toussaint Legoupil, au nom si français, est en réalité un jeune homme de vingt-cinq ans, à la peau noire, né à Chengdu,  en Chine, puis adopté dans un couvent de religieuses (pas très)  catholiques par des parents français, aimants mais bizarres, Mado et Léo,  très impliqués dans la vie de leur village.L’histoire commence avec l’envie pressante pour Toussaint de découvrir sa véritable identité. Pourquoi est-il un Chinois noir ? Qui sont ses parents biologiques? Le sujet est grave mais attention : «Un vrai héros n’urine pas», lit-on dans un des livres dont s’inspire l’auteur qui se présente comme un  non-écrivain, («Ecrire un roman? Fastoche!», page 112)Le récit est émaillé de ces petites remarques ironiques en bas de page qui montrent bien que ce n’est pas un roman tout à fait sérieux.Il y a de la dérision dans l’air! Beaucoup de dérision même! Les zygomatiques de mes copines blogueuses ont bien fonctionné pendant leur lecture,  selon leur propre aveu. Elles ont toutes beaucoup aimé ce livre!Voici d’ailleurs les adjectifs qui lui sont accolés.Clair, limpide, vivifiant, drôle, sympathique, effronté, impertinent, élégant, léger, ludique, joyeux,  cocasse, fantasque, génial, hilarant, burlesque,  grotesque,  truculent, distrayant, déjanté, loufoque…J’ajouterai pour ma part: fatigant! 
De le résumer ainsi par ce seul adjectif me déprime ! J’aurais tant voulu me joindre au cortège de louanges déjà données mais je n’y peux rien : ce livre m’agace plus qu’il ne me séduit. Et je n’en suis qu’à la moitié.Que faire? J’abandonne ou je continue ?Solution 1 : j’abandonne et je termine mon billet ainsi! L’histoire a fini par m’ennuyer car finalement elle n’est qu’un prétexte à des épisodes  d’anthologie  je le reconnais, mais ce  sont  comme des pépites dans un grand n’importe quoi de clichés dérisoires mis bout à bout, une succession de jeux  d’esprits, de bons mots, de réflexions surprenantes, de pirouettes savoureuses, de métaphores carabinées qui , de sympathiques au début,  deviennent vite lassantes car trop nombreuses, trop systématiques.
Solution 2) Je continue et voilà que la fin commence à m’intéresser...juste quand le roman se termine, semble-t-il et que brusquement le récit reprend, page 207, avec le bonus !Et c’est là que je finis par me dire :"Hummm ! Finalement, c’est pas si mal!' Alleluia!
Made in China de J.M. Erre
Quelques passages qui donnent le ton du livre.1)  A un moment de l’histoire, Toussaint a le choix entre trois portes, celle de  l’Enfer,  celle du Purgatoire ou celle du  Paradis. (note en bas de page : «Lecteur impliqué, intérêt relancé»)Enfer«Cher lecteur, rappelons que Toussaint est seul, perdu dans un étrange orphelinat, abandonné par une bonne sœur à roulettes. Il a monté plusieurs centaines de marches, il est fourbu et blessé et on lui donne le choix entre le Paradis, le Purgatoire et l’Enfer. Et vous cher lecteur, il vous semble logique qu’il va choisir l’Enfer?Pourquoi voulez-vous du mal à ce pauvre garçon ?Pourquoi cette attirance pour l’Enfer?Cher lecteur, est-ce que tout va bien dans votre tête?»

2) Toussaint s’apprête à subir une expérience inoubliable avec un panda.« Pendant ce temps, à Croquefigue-en-Provence …_ Grand Maître Jean-Marius?_ Oui, fidèle compagnon du MINOU?_ Je voulais vous dire que les sirènes du phare d’Alexandrie chantent encore la même mélodie._ C’est très bien, Saint Cloclo est fier de toi. Mais tu devrais peut-être prendre un peu de repos, non?_ J’ai plus d’appétit qu’un barracuda!_ Je vois…_ Je boirai tout le Nil si tu n’me retiens pas! D’accord…Voilà ce qu’on va faire : tu vas prononcer un vœu de silence pendant quelques mois. Ça nous fera des vacances."

Autres billets : Pickwick, Clara Keisha,  Clarabel, Cuné,  Gwenaëlle, Biblioblog (avec interview de l'auteur) , Tinusia, 
Made in Chinade J.M.Erre(Buchet-Chastel, 2008, 221 p.)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines