Magazine Côté Femmes

Dis oui, Ninon…

Par La Fille Aux Chaussures

Dis oui, Ninon…

Sous une écriture enfantine qui m’a rappelée « Le Coeur en dehors » de Samuel Benchetrit, Maud Lethielleux nous livre ici les blessures d’une petite fille perdue entre ses parents qui se déchirent. Du haut de ses 9 ans, elle choisit son père, la maison au milieu des bois, la traite des chèvres, la vente de leurs produits sur le marché. Elle oublie ainsi l’école et… l’assistante sociale.

Mais tout le monde n’est pas d’accord avec son choix : sa mère d’abord qui, à la liberté, a préféré la chaleur d’un autre foyer, les amis aussi qui leur ferment un à un leur porte et puis la grand-mère qui ne voit pas ce qu’elle ferait de cette « bâtarde« .

Mais tout cela glisse sur Ninon. Car malgré son jeune âge, elle a en son possession un bien très précieux : la liberté de se mouvoir et de penser par elle-même. De ce fait, elle est bien plus heureuse que la plupart des adultes, protégée comme elle l’est par ses chats, son chien, ses biquettes, la nature.

Ce livre est plein de tendresse, de poésie et de sensibilité. Une petite perle dans cette société bien grise avec une pincée de nostalgie d’une enfance perdue, de sa naïveté, de son innocence.

 » Dans ma classe, une immense dame maigre et très laide avec des cheveux courts et des gros sourcils m’a demandé de recopier le mot écrit au tableau. J’ai essayé d’imiter les traits droits comme du blé un jour sans vent, c’était très difficile, mes doigts glissaient sur la mine colorée. La dame s’est approchée et elle a dit : Mon Dieu ! J’ai dit que j’étais pas Dieu mais que si elle voulait m’appeler comme ça, pourquoi pas. Elle a répété :

- Mon Dieu… Tu ne sais même pas écrire  » maman  » ?

- Non, ça sert à rien que je l’écris puisque je dis jamais maman. – Tu… tu ne dis jamais maman !

- Non, je l’appelle Zélie parce que c’est trop mignon et en plus c’est personnel et assumé pour de vrai. La dame m’a dit de ne pas parler sur ce ton, j’ai répondu que je ne mangeais pas de poisson parce que sinon, on allait vider la mer. « 

Du haut de ses neuf ans, Ninon observe le monde. Un monde où les adultes ne s’aiment plus, où les mots n’ont pas de sens, où les mensonges sont rancuniers… Parce qu’elle ne le comprend pas, Ninon décide de s’en détourner et de vivre avec son père qui n’a plus rien. Rien, sauf elle. Ensemble, ils refont leur monde, construisent une maison à partir de rien, traient les chèvres, vendent sur les marchés, oublient l’école et les bonnes manières, sans se soucier des bien-pensants, ni de madame Kaffe, l’assistante sociale. Dis oui, Ninon est une histoire d’amour. Celle d’une petite fille pour son père et celle d’un homme pour la liberté.

« Dis oui, Ninon » de Maud Lethielleux – Ed. Stock – 17,50 euros
Prochaine lecture : « J’ai failli te dire je t’aime » de Federico Moccia

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


La Fille Aux Chaussures 4186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte