Magazine Environnement

La clim’ pas cher

Publié le 18 décembre 2007 par Erwan Pianezza

On le sait, les ordinateurs sont un gouffre de consommation : comptez  200 W environ par poste, sans compter la climatisation des milliers de salles serveurs qui poussent comme des champignons dans toutes les entreprises. Internet Fr, entreprise spécialisée dans l’hébergement des sites internet, a mis  en place un ingénieux système de climatisation des serveurs de son centre de données de Massy. Résultat : une économie de 80% de la consommation électrique de ses climatiseurs.

Réduire la taille des salles informatiques et emprisonner l’air chaud.
Les meilleures idées sont souvent les plus simples. C’est le principe même de l’aérologie/aérodynamique, qui consiste à maîtriser et concentrer les flux d’air chaud en provenance des serveurs dans un espace réduit, afin de faciliter son évacuation. C’est simple, encore fallait-il y penser, car ce dispositif fonctionne à l’inverse des systèmes de climatisation classiques des salles informatiques.

L’approche classique consiste à répartir au maximum les serveurs afin que l’air chaud des uns ne réchauffe pas trop les autres. Bien que très logique, cette approche impose le refroidissement de l’ensemble des flux d’air de la pièce, à l’aide de puissants climatiseurs verticaux, très gourmands en énergie.

A l’inverse, Internet Fr a compartimenté ses salles informatiques afin d’éliminer les effets de tourbillon, et positionné tous ses serveurs en opposition, vers un espace hermétiquement clos où il est traité par des climatiseurs intégrés. Inutile donc de « pousser » de l’air froid au ras du sol pour faire monter l’air chaud et l’aspirer au plafond.

Cette technique multiplie par 2 l’efficacité des systèmes de refroidissement, réduisant de près de 50% l’énergie nécessaire au maintien des serveurs à la température optimale de fonctionnement.

Et pourquoi pas l’air froid extérieur ?

De plus, pourquoi créer de l’air frais par compresseur à eau (climatisation classique) alors qu’il serait beaucoup plus simple de l’aspirer de l’extérieur, quand la température le permet. Cette technique porte le nom de free-cooling et peut être mise en œuvre dès que la température extérieure est inférieure à 13° avec les économies d’énergie électrique considérables qui en découlent.

Un geste aussi écologique qu’économique.

Combinées, ces 2 mesures ont permis à Internet Fr de diviser par trois la consommation électrique nécessaire au refroidissement des serveurs de ses clients, sans remettre en cause la fiabilité ou le niveau de performances. Quant à la réduction de la consommation électrique des serveurs eux-mêmes (de 350 W/h pour un serveur Web jusqu’à 600 W/h pour un serveur de calcul intensif), la marge de manœuvre des constructeurs semblent, pour l’heure, restreinte si l’on souhaite conserver un même niveau de performances.

Site de l’entreprise : http://www.internet-fr.net/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Erwan Pianezza 53382 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog