Magazine Animaux

Dix conditions pour réussir en cuniculture.

Par Selectionsavicoles

 

Russe

DIX CONDITIONS POUR REUSSIR EN CUNICULTURE

1) Procurez à vos lapins la meilleure situa­tion et les meilleurs clapiers possibles. N'ayez pas peur de dépenser un peu pour vos cla­piers, car ils jouent un rôle important dans un élevage de lapins. Qu'ils soient propres, bien ventilés et, bien entendu, d'un aspect aussi agréable que possible. Une étude de plans pour les clapiers et un regard sur l'ex­ploitation d'un ami qui a réussi, vous ren­dront service.

2) Procurez‑vous le meilleur contingent que vous pourrez acheter. Certains éleveurs démarrent avec un couple ou un trio de jeu­nes, mais si vous ne savez pas comment les soigner vous feriez mieux d'économiser vo­tre argent en attendant que vous puissiez acheter un bon couple, car souvent tout l'ave­nir de votre exploitation repose sur votre con­tingent originel. Il est conseillé au débutant d'acheter à un éleveur consciencieux.

3) Etudiez les lapins à vos moments per­dus et chaque fois que vous en avez l'occa­sion. Achetez quelques bons livres relatifs aux lapins et suivez attentivement les publications séreuses concernant les lapins. C'est de l'argent bien employé.

4) Etudiez les nourritures et l'alimentation. C'est un point faible de la plupart des débu­tants. Maintenant, voici ce qu'il ne faut pas faire dans cet ordre d'idées : allez‑y douce­ment avec la verdure, ne la donnez jamais humide, et n'en donnez pas trop. Il n'y a pas d'inconvénient à donner un peu de verdure aux lapins adultes le soir, car elle est sèche à ce moment.

Une autre mesure de sécurité à prendre avec les jeunes sous le rapport de la ver­dure : n'en donnez pas, ou très peu aux jeunes de moins de 3 mois.

5) Prenez en main et nourrissez vos lapins vous‑mêmes et autant que possible à des heures régulières. Vous pouvez dire au petit garçon du voisin qui veut leur donner de l'herbe, que c'est mauvais pour les lapins de manger entre les repas. Evitez d’apeurer ou d’exci­ter les animaux. C'est en particulier le cas avec les lapi­nes en gestation et celles qui ont des nou­veau‑nés. On perd de cette façon plus de jeunes lapins que pour toute autre cause, excepté la verdure humide.

6) Donnez à la lapine la possibilité de préparer un nid dans une boîte au moins une semaine avant la mise bas. En hiver, un nid­-boîte bien fermé est l'idéal ; en été, on peut utiliser une boîte ouverte si l'intérieur du clapier est sombre. Placez l'ou­verture du nid entre 8 et 15 cm environ du sol. Cela évitera de voir les jeunes dispersés dans la loge.

7) Donnez des compléments (vitamines, minéraux, acides aminés) aux lapines qui ont des pe­tits et aux jeunes récemment sevrés. Nour­rissez les jeunes très peu au début et aug­mentez leur régime graduellement.

8) Maintenez les clapiers propres, bien ventilés, secs et bien désinfectés.

9) Un passage périodique à la chaux amé­liore l'aspect et la propreté de vos clapiers. Ne perdez pas courage au premier insuccès et cherchez ce qui ne va pas. C'est ordinai­rement une chose à laquelle vous pouvez porter remède.

10) Choisissez une race et tenez‑vous en à celle‑là. Ne perdez pas de vue que chaque race a des besoins diffé­rents quant aux soins à lui donner.

Nain hermine


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Selectionsavicoles 562 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog