Magazine Culture

Fichu 15 août

Par Krri

de Renato Olivieri

fichu_15_aout
"Etait-il possible que le métier l'ait corrompu à ce point ? Un homme meurt dans son sommeil, c'est un malade qui ne se soigne pas comme il devrait, il est assez âgé. Sa femme est beaucoup plus jeune, elle a un amant, mais est séparée de son mari et par conséquent libre de faire ce qu'elle veut. Et lui, comme le chien de Pavlov, a un réflexe conditionné, le réflexe de l'enquêteur ; et la sonnette du doute retentit à ses oreilles. Alors bien sûr, le mot "mobile" lui traverse immédiatement l'esprit. Mobile de quoi ?" Un homme d'affaires est mort la veille du 15 août. Comme il était atteint d'une forme grave de diabète, il est logique de conclure à une mort naturelle. Mais le vice-commissaire Ambrosio n'est pas convaincu...

Éditions RIVAGES

Après L'affaire Kodra, voici la deuxième enquête du commissaire milanais qui, tel son homologue Maigret, fait surgir la vérité au détour d'une rue, derrière une porte d'appartement, là où se cachent les secrets des gens ordinaires, victimes d'eux-mêmes et des circonstances. On renoue avec le charme particulier des histoires d'Olivieri, entre romantisme et désespoir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines