Magazine Autres musiques

Un parcours dans la polyphonie anglaise du XVIème siècle

Publié le 19 décembre 2007 par Philippe Delaide

Après la note du 12 avril 2007 consacrée aux magnifiques Cantiones Sacrae et Gradualia de William Byrd par l'ensemble The Cardinal's Musick, l'itinéraire de découverte de la musique polyphonique anglaise peut être prolongée avec deux autres disques.

Tout d'abord, avant William Byrd, quelques précurseurs qui ont ouvert la voie vers les lignes épurées et élégantes qui caractérisent ces compositions anglaises du XVIème siècle, notamment sur la période très courte (1553 - 1558) où, sous le règne de Marie Tudor, l'Angleterre bascule sous l'influence du catholicisme. Des compositeurs fameux de cette époque où il était convenu d'écrire des compositions latines assez libres (psaumes, hymnes, répons...), sont regroupés dans un très intéressant CD enregistré par l'ensemble Jachet de Mantoue et sorti il y maintenant 3 ans.

Ces "Gentlemen of the Chapel Royal" ne sont autres que Thomas Tallis, John Sheppard, Robert Parsons, Christopher Tye et Robert White.

Ces différents compositeurs annoncent l'élégance et l'élancement propre à la polyphonie anglaise de la période Elisabéthaine, même si leurs oeuvres n'ont pas encore le degré d'achèvement de celles de William Byrd ou de Thomas Ashwell.

Des différentes pièces interprétées, j'ai noté les merveilles que sont le Miserere nostri de Thomas Tallis (piste 13), pièce d'une force et d'une intensité incroyable, véritable incarnation de la douleur et du tourment. A retenir également l'aérien et singulierAbsterge Domine (piste 4) du même compositeur avec ses développements complexes et dont l'architecture est digne du gothique flamboyant.

Enfin, je recommande particulièrement l'écoute du motet O bone Jesu (piste 5) de Robert Parson, atypique dans sa forme, construit sur la même structure que les antiennes avec un amen final, prolongé à l'unisson et saisissant de beauté.

L'ensemble Jachet de Mantoue confirme sa lecture pertinente de ces pièces et un travail soigné d'interprétation. Même si la direction musicale est britannique (celle de James Gowings), on y retrouve tout de même une touche française (ou tout au moins continentale), à savoir une interprétation plus expressive, incarnée que les ensembles vocaux d'outre-manche qui, quant à eux, axeront plus l'interprétation sur une plus grande linéarité, des voix plus instrumentales qu'humaines et incarneront peut-être davantage la nature trenscendante et céleste de cette musique.

Détail du disque sur le site du label Calliopé.

Pour prolonger la découverte de cette musique Elisabéthaine passionnante du milieu du XVIème siècle, je recommande également l'écoute du disque "Playing Elizabeth's Tune" où le Tallis Scholar interprète une série de messes et motets Willam Byrd (existe aussi en DVD).

La messe à quatre voix est splendide.

Lien direct vers le détail du disque sur le site du label Gimell avec la possibilité d'écouter des extraits.

Gentlemen of the Chapel Royal - musique sacrée anglaise en langue latine du XVIème siècle - Ensemble vocal Jachet de Mantoue - label Calliope.

Playing Elizabeth's Tune - Motets et messe à quatre voix- Ensemble vocal the Tallis Scholar - label Gimell.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Delaide 1904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte