Magazine Culture

La panthère

Par Apollinee

 

La panthère

" Mais qui donc êtes-vous, Jeanne Toussaint, qui parfumez les diamants et rendez la richesse poétique alors que partout ailleurs elle est laide et lourde?

- Je n'étais rien, mais un homme un jour m'a aimée. Et il m'a tout appris. Quand ce fut fini, il disparut de ma vie, il m'avait légué son génie."

Cet homme, c'est Louis Cartier.

Née à Bruxelles, le 13 janvier 1887,  au sein d'une famille assez modeste, Jeanne Toussaint désertera la maison, abusée par un Allemand, ami de la famille. Elle rejoint sa soeur, Charlotte, qui l'a précédée à Paris et s'initie, sous sa gouverne, à la vie horizontale des femmes entretenues. Elle s'éprend ainsi de Pierre de Quinsonas, de  l'aviateur Pierre Hély d'Oiseul avant de rencontrer l'amour de sa vie, Louis Cartier, administrateur de l'enseigne parisienne de la célèbre joaillerie. Ayant d'emblée décelé en sa compagne  un goût infaillible en matière de diamants et de pierres, ce dernier lui confie peu à peu les rennes de la Maison. Jeanne Toussaint en inspire les créations, signe les "bons-à-tirer" et relève le défi réaliser des panthères, à l'image de son tempérament.

"Marche ou crève" est la devise d'une vie passée à relever la tête et à braver les humiliations d'un statut social peu prisé. Une vie nourrie d'amitié, avec Coco Chanel, notamment,  et de ce luxe suprême de la Belle époque et de l'Entre-deux-Guerres. Une vie passée au service de la Maison Cartier qui plonge le recit dans  'histoire de la célèbre implantation du 13 rue de la Paix.

Une chronique fabuleuse des toutes hautes sphères de la joaillerie.

"C'est Cartier et sa magie. Je suis fière de diriger une telle maison. La légende est en route, où que tu sois, Louis, je sais que tu me regardes, tu souris. Ton nom brille au firmament des joailliers. Nous pouvons en rire car nous avons réussi, la beauté nous entoure et nous avons atteint le plus haut degré de connaissance et d'expérience. Nous avons inventé notre propre style. Quelle extraordinaire indépendance!"

Un bijou de lecture, je vous le certifie.

Apolline Elter

La panthère, Le roman de Jeanne Toussaint,  Stéphanie des Horts, JCLattès, février 2010, 306 pp, 18,5€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Apollinee 3972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines