Magazine Culture

Chalon dans la rue 2010 (2)

Publié le 03 août 2010 par Onarretetout

Puisqu'il pleuvait, à Chalon ces jours-là, j'ai d'abord choisi de voir des spectacles à l'abri, dans le Musée Denon, dans des caravanes ou sous un chapiteau...

caracol
Demain la veille, par la Compagnie Caracol, dans une salle du Musée Denon. Une installation qui exige l’obscurité. Chaque spectateur entre muni d’une lampe de poche et cherche sa place dans un capharnaüm où vont évoluer trois personnages, une narr’actrice, un régisseur et une danseuse (la parole, la lumière et le mouvement). L’avenir est la question de ce déballage. Tout part de cette idée que nous nous faisions en 1980 de l’an 2000… et soudain, nous basculons dans la mémoire des années prochaines. Quelle humanité habitera cette terre ? Quelles seront les relations entre les êtres ? Spectacle qui m’a fait penser, je ne sais pourquoi, au Traité des Passions que Jean-François Peyret avait mis en scène à la fin des années 1990, et qui mêle prospective, science, images, musique, et nous laisse avec des questions, comme les textes de science-fiction dont il s'inspire.

100_0760
Merci Mr C, par la compagnie Pochéros. Sous chapiteau, Bertrand Duval recrée le cirque de Calder, personnages en fil de fer, lui-même étant un Monsieur Loyal, comme l’était Calder au milieu des années 20. Etrange spectacle où la dextérité est mise en scène avec un humour particulier. Ce qui est beau, ce sont ces figures patiemment construites pour recomposer un cirque à l’ancienne, avec mât chinois, fildefériste, roue de la mort, et autres engins où le danger côtoie la performance. Et ce sentiment d'être hors du temps.

pralinegaypara
Les récits ambulants de Praline Gay Para (Compagnie Pavé volubile). La conteuse a récolté des histoires un peu partout en Ile-de-France et en fait le récit dans une caravane rouge. J’ai entendu celui où un homme se fait tatouer sur le corps un texte qui raconte sa vie. Seule la moitié de son corps est ainsi marquée ; peut-être une femme pourra-t-elle écrire la seconde moitié de sa vie.

_pop_esintimes
Les épopées intimes de Mathieu Desfemmes sont présentées tout au long de la journée, par petites tranches de vie depuis la naissance. C’est un peu de l'existence de chacun qui se dit là, du matin au soir, le narrateur étant surpris au réveil et avançant peu à peu dans ses souvenirs où paraissent de nombreuses personnes : les parents, les grands-parents, l’institutrice, et tous les autres qui constituent notre être.

100_0882
Une autre caravane, celle de Georges (Compagnie A brûle pour points) ; il l’appelle Yolanda. Elle prend beaucoup de place dans sa vie et le récit qu’il nous en fait amuse. J’ai craint, au début, de tomber dans un humour à la mode Camping, mais je me suis laissé porter par cette histoire, au fond touchante, d’un amour immodéré des objets familiers dont on ne peut se séparer sans leur imaginer une autre vie…

100_0820
Contes dits du bout des doigts, par les Compagnons de Pierre Ménard, c’est un spectacle qui allie la langue française parlée et la langue des signes, sous une agréable bibliotente. Une petite minute pour expliquer ce qu’est la langue des signes, et l’histoire commence. Trois comédiens : Isabelle Florido, Nicolas Fagart et François Stemmer ; la première raconte en langue des signes et avec tout son corps en mouvement, les deux autres donnent leur voix au récit. Ce jour-là, c’était La sorcière du placard aux balais, de Pierre Gripari. Un public conquis et qui répète la chanson à la fin : «Sorcière, sorcière, prends garde à…»

Un vache de manège et son orgameuh, par le Théâtre de la Toupine. Un nouveau manège, dont la conception est proche du Bestiaire alpin : propulsion parentale (le manège tourne au rythme de la traite, et la musique est propulsée par celui ou celle qui fait tourner la manivelle de l’orgue), tout un décor fermier, les animaux du manège étant réalisés en matières recyclées, et les plumes volent comme dans la basse cour.

100_0840
 
100_0844
 
100_0846


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine