Magazine Asie

J’aime les malentendus

Publié le 03 août 2010 par Nicolas Koenig

J’aime les malentendusLorsque l’on apprend le japonais, le premier mot que l’on découvre souvent pour dire que l’on apprécie quelque chose ou quelqu’un est « suki ». Comme souvent, on ne prononce presque pas le « u » : ce mot sonne donc comme notre mot français « ski ». Je vous passerai donc le traditionnel jeu de mot (en fait non, je ne vous épargne pas !) ski ga suki desu ka ? Aimez-vous le ski ?

La découverte de ce mot « suki » permet souvent d’éveiller l’attention sur une facette complexe de la langue japonaise : un mot peut avoir de nombreuses significations différentes selon son contexte. « Suki » peut ainsi signifier apprécier, comme on apprécie un bon repas ou un hobby, ou aimer, comme on aime une personne. Comme la plupart des verbes japonais, il y a des ambiguïtés, dont les mangaka tirent souvent partie pour créer des mélodrames.

Par exemple, si une charmante demoiselle se retrouver à manger des cookies et lâche un timide « suki desu », elle peut aussi bien communiquer le fait qu’elle apprécie les cookies, ou confesser son amour pour le jeune homme qui se trouve dans la pièce. Si même les japonais s’y perdent, bonjour les malentendus !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Koenig 1719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines