Magazine Cinéma

PREDATORS-Adrien Brody: critique du film

Par Pulpicons

PREDATORS-Adrien Brody: critique du film

Vous avez un pass ciné illimité et 1h47 à tuer? Ce Predators est fait pour vous! Avec ses accents de Téléréalité et son screenplay de jeu video, le film met le cerveau est en mode Bypass et c’est tout ce qu’on lui demande. Adrien Brody s’est musclé pour l’occasion et les Predators ont maintenant des animaux de compagnies ! L’ensemble ressemble a une vieille VHS de video club et on peut prendre plaisir a contempler les efforts de Nimrod Antal à fabriquer un pur film B à l’ancienne. On aurait presque aimé voir un traitement de l’image vintage chère à Robert Rodriguez façon Planet Terror pour enfoncer le clou jusqu’au bout. En l’état, Predators 2010 ne sert à rien et l’entreprise est parfaitement vaine; le film original de John MacTiernan n’en sort que renforcé, mais la version 2010 est aussi à prendre pour ce qu’elle est: un Bootleg de fan fauché.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pulpicons 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines