Magazine Culture

Eric Burdon & The Animals #1-Winds Of Change-1967

Publié le 03 août 2010 par Numfar
Eric Burdon & The Animals #1-Winds Of Change-1967

Eric Burdon & The Animals #1 :

Eric Burdon : chant

Barry Jenkins : batterie

John Weider : violon, guitare

Vic Briggs : guitare

Danny Mcculloch : basse

Au printemps 1967, les nouveaux Animals n'ont plus rien de commun avec les anciens.

Le groupe a quitté l'Angleterre pour émigrer en Californie , écrivent tous leurs titres ensemble, et Burdon qui a épousé la cause hippie change de ton et a remplacé l'alcool par l'herbe et le LSD.

Les temps changent.....

En mars 1967 est sorti "Eric Is Here" sous le vocable d'Eric Burdon & The Animals, mais il s'agit avant tout d'un album solo.

En mai 1967, la nouvelle formation des Animals publie un premier single : "When I was young/A girl named Sandoz" (#45 UK-#15 US), composé collégialement et inédit en album.

"Sandoz" est le nom d'un laboratoire Suisse où a été inventé le LSD.

En juin 1967, le groupe joue au festival de Monterey.

En août, deuxième single : "Good times/Ain't that so" (#20 UK).

La face B est également inédite en album.

Septembre 1967, parution de leur premier véritable album : "Winds Of Change" (#42 US), produit par Tom Wilson.

Winds of change (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Poem by the sea (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Paint it, black (Jagger-Richards)

The black plague (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Yes I am experienced (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

San Franciscan nights (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Man-woman (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Hotel hell (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Good times (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Anything (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

It’s all meat (Burdon-Jenkins-Weider-Briggs-Mcculloch)

Un album difficile à écouter aujourd'hui si on est pas dans l'ambiance 60's.

Beaucoup de textes déclamés sur des musiques monocordes et répétitives (Winds of change, The black plague ou Man/woman) peu passionnant tout ça .

Pourtant l'album contient son lot de classiques : la reprise de "Paint it black" des Stones, la réponse en forme de clin d'oeil de Burdon à son ami Jimi Hendrix "Yes I am experienced", et les singles "Good times", "San Franciscan nights" (#7 UK-#9 US), véritable ode à la ville et "Anything" (#80 US).

La face B de "San Franciscan nights" est également un inédit : "Grateful Dead" en hommage au groupe de Jerry Garcia.

© Pascal Schlaefli

Urba City

Août 2010


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte