Magazine Culture

Pompée-Auguste Vincent Viard, un marchand de couleurs, collègue du père Tanguy.

Par Bernard Vassor

03.08.2010

Pompée-Auguste Vincent Viard, un marchand de couleurs, collègue du père Tanguy.

Par Bernard Vassor

Auguste Viard*, a vu le jour le 9 juillet 1836 à La Chapelle-aux-Pots dans l’Oise,  Pompée Auguste Vincent, avait pour surnoms : "l’éponge, Gagin et Tavin" ! Il est mort le 17 janvier 1892 à Saint-Ouen, marié, père d’un enfant. Veuf en 1861, il s'est remarié en 1864.
Courtier de commerce et marchand de couleurs, il a fait faillite deux fois, le 31 janvier 1862 et le 6 novembre 1866. Il demeurait au 3 ou 8 rue des Vertus. Pendant la Commune de Paris, il a été élu aux élections complémentaires du 16 mars dans le XX° arrondissement. Nommé, comme Jean Baptiste Clément délégué aux subsistances, il fit partie "des durs" qui votèrent la création d'un Comité de Salut Public. Condamné à mort par contumace, il parvint à s'enfuir pendant la semaine sanglante et rejoindre la colonie des proscrits de Vevey en Suisse.

Revenu en France après l'amnistie de 1880, il reprit son ancien métier de marchand de couleurs.

medium_VIARD_affiche_Garde_nationale.jpg
*Zaidman, Pierre-Henri Emile Duval Général de la Commune 2006-07-24
DHMO, Jean Maitron
Journal La Révolte 23-29 janvier 1892 Mise à jour dans l'article original...

18:52 Ecrit par vassor dans Le marchand de couleurs タンギー爺さん を巡って | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note

Écrire un commentaire

En réponse à :
Votre nom :
 - Votre email :
 - Votre URL :
Votre commentaire :
 - Retenir mes coordonnées :
S'abonner au fil de discussion :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines