Magazine

Prince of Persia : les sables du temps

Publié le 31 mai 2010 par Honeyandchoco

Quand j’aiPrince of Persia : les sables du temps appris la sortie de Prince of Persia : les sables du temps au cinéma, en bonne geekette que je suis je n’ai pas pu résister à l’envie de me plonger confortablement dans une obscure salle de cinéma. Déjà plus que conquise par le jeu, (Et oui, je suis une ex-inconditionnelle des jeux vidéos) j’ai d’abord eu de sérieux doutes sur l’adaptation au cinéma. Tout le monde se rappelle de l’horrible film Max Payne, de l’insignifiant Hit Man ou encore de l’épouvantable Tomb Raider (une énorme désillusion pour moi, véritable Fan) ? Bien que les jeux étaient d’une qualité de graphisme et d’un scénario plus qu’irréprochables.  Ceci étant, Why not ?

Le pitch :

Prince of Persia c’est avant tout l’histoire de Dastan orphelin recueillit dès son plus jeune âge par le roi Perse, qui est contraint de s’enfuir et d’unir ses forces à l’énigmatique  princesse Tamina gardienne sans relâche d’une dague antique capable de libérer les Sables du temps. Cette Dague permet à son détenteur d’inverser le cour du temps. Ils devront, au travers de multiples périples et mésaventures empêcher le monde de s’écrouler dans un chaos des plus total. Rien que ça me direz-vous.

Ce que Honey and choco ont pensé du fil m :

Le scénario ne suit pas vraiment la trame du jeu vidéo et reste malgré tout assez prévisible bien que la fin soit inattendue. Après quelques longueurs, le film s’en sort plus tôt bien. Véritablement transporté par l’univers et la qualité graphique de certains passages,  le spectateur ne peut qu’apprécier les sublimes décors arabisants (on s’y croira it presque) et les mouvements de caméra qui rappellent sans problèmes ceux du jeu. Certaines scènes valent réellement le détour (cf : Lorsque le sol de la grotte s’effondre, ou lorsqu’il active la Dague, whoua !!).

Jake Gyllenhaal est assez convaincant en prince du désert bien qu’a certains moments j’ai quand même réussi à voir ses extensions de cheveux (et oui pas bien). Ce n’est pas non plus le rôle de sa vie, mais je n’aurais imaginé meilleur acteur pour interpréter ce rôle.

Ce que Honey & Choco ♥:

  • Les décors et les costumes (vraiment magnifiques)
  • Les effets spéciaux époustouflants
  • Jake Gyllenhaal (avec son regard de chien battu ♥)
  • L’humour bien qu’un peu au ras des pâquerettes apporte un peu de légèreté au film
  • On reconnait aisément la patte de Jerry Bruckheimer (Monsieur Pirates des Caraïbes et des Experts)
  • Et surtout Alfred Molina dans le rôle du Sheik Amar éleveur d’autruche, à mourir de rire.

Ce que Honey & Choco ♥ aiment moins :

  • La bande annonce, mais c’est quoi ces BAs qui montrent « pratiquement » tout du film??!
  • Le doublage, une catastrophe. Allez vraiment le voir en VO
  • Le scénario, un peu plan plan…

Prince of Persia : les sables du temps reste un très bon divertissement à voir avec son chérichou ou en famille. Après avoir vu le film je vous cache pas que j’avais réellement envie de porter un sari et de me coiffer comme la princesse Tamina, mais non sniff. Je regrette amèrement cette période de l’histoire!!

Prince of Persia : les sables du temps

Pour les plus curieux d’entre vous : La bande annonce


Sources : disneyPictures, Youtube


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Honeyandchoco 67 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte