Magazine Culture

The Beatles-With The Beatles-1963

Publié le 07 août 2010 par Numfar
The Beatles-With The Beatles-1963

The Beatles :

John Lennon : chant, guitare, claviers

Paul Mccartney : chant, basse, guitare, claviers

George Harrison : chant, guitare solo

Ringo Starr : chant, batterie

Septembre 1963 : EMI Parlophone décide de presser le citron avec un maxi-single inutile,  "The Beatles Hits" comprenant  :

From me to you (Lennon-Mccartney)

Thank you girl (Lennon-Mccartney)

Please please me (Lennon-Mccartney)

Love me do (Lennon-Mccartney)

Octobre : première grande apparition télévisée : "Sunday Night At The London Palladium".

Tournée triomphale en Suède qui succombe aux charmes des Beatles.

Novembre : les Beatles devant la famille royale pour l'émission de télévision : "Royal Command Variety Performance".

Juste avant d'attaquer "Twist and shout", Lennon lance : “Les personnes qui ont des places bon marchés frappez dans les mains....pour les autres secouez vos bijoux”.

Nouveau maxi-single inutile : "The Beatles No.1" comprenant quatre autres titres tirés du premier album :

I saw her standing there (Lennon-Mccartney)

Misery (Lennon-Mccartney)

Anna (Alexander)

Chains (Goffin-King)

Fin du mois de novembre, sortie du 2e album "With The Beatles" (#1 UK), produit par George Martin.

It won’t be long (Lennon-Mccartney)

All I’ve got to do (Lennon-Mccartney)

All my loving (Lennon-Mccartney)

Don’t bother me (Harrison)

Little child (Lennon-Mccartney)

Till there was you (Wilson)

Please mister postman (Dobbin-Garrett-Garman-Brianbert)

Roll over Beethoven (Berry)

Hold me tight (Lennon-Mccartney)

You really got a hold on me (Robinson)

I wanna be your man (Lennon-Mccartney)

Devil in her heart (Drapkin)

Not a second time (Lennon-Mccartney)

Money (Bradford-Gordy)

Musicien additionnel :

George Martin : claviers

La pochette, une photographie de Robert Freeman, est directement influencée par les photos d’Astrid Kircheer prises à Hambourg.

“I wanna be your man” sera enregistré par les Rolling Stones pour leur second single (#17 UK).

Un 2e album dans la lignée du premier.

George Harrison y compose son premier titre : "Don't bother me".

Heureusement il s'est énormément amélioré après !

Pour la première fois, aucun single n'est extrait de l'album, à la place sort "I want to hold your hand (Lennon-Mccartney)/This Boy (Lennon-Mccartney)” (#1 UK).

La Beatlemania commençant à dépasser les frontières de la Grande-Bretagne, Capitol est forcé de sortir un premier single : "I want to hold your hand (Lennon-Mccartney)/I saw her standing there (Lennon-Mccartney)" (#1 US) qui va rapidement devenir l'un des singles les plus vendus de tous les temps.

Décembre : Nouvelle tournée anglaise et participation hilarante des Beatles au show Morecambe & Wise dans lequel ils interprètent entre autres "Moonlight bay".

La Beatlemania, de phénomène purement British ne va pas tarder à devenir un tsunami mondial.

Lorsque la Beatlemania frappe enfin les Etats-Unis, en ce début d'année 1964, les fans doivent faire face à une surabondance de disques des Beatles avec des 45 tours et 33 tours publiés par pas moins de quatre maisons de disques différentes.

Tout d'abord Polydor, réalisant qu'ils ont dans leurs archives des titres de Tony Sheridan enregistré avec les Beatles, vont sortir pas moins de quatre singles et un album.

"My Bonnie-The saints" (le single original) en janvier 64 (#16 US), "Why-Cry for a shadow" en avril (#88 US), "Sweet Georgia Brown (d'origine douteuse)-Take out some insurance on me baby" en juin, puis "Ain't she sweet-Nobody's child" en juillet (#19 US), puis un album : "The Beatles First With Tony Sheridan", première d'une longue série de compilations déclinées à l'infini.

Ensuite Vee-Jay, les premiers distributeurs de disques des Beatles aux Etats-Unis, qui auraient dû sortir un premier album en été 1963, album mis de côté pour cause de soucis financiers, sortent le premier album : "Introducing The Beatles" en janvier 1964 et vont également inonder le marché de singles , avant que Capitol dès l'automne rachète le catalogue Vee-Jay, empêchant ainsi les rééditions futures.

Capitol ne sortira pas moins de quatre albums en 1964, plus la bande originale du film "A Hard Day's Night" publiée chez United Artists.

Il y a donc 7 albums réservé au marché américain pour cette seule année 1964.

Les albums américains (et ce jusqu'en 1966) ne sont en réalité que des compilations comprenant des titres parus en albums plus les singles et plus courts que les albums anglais.

Pour cette raison, je ne signalerai pour les albums US, que les titres des chansons suivis de l'origine du titre.

Je ne citerais pas par contre tous les singles parus aux Etats-Unis.

Janvier 1964 : sortie du premier album américain chez Vee-Jay "Introducing The Beatles" (#2 US) et qui connaîtra deux versions différentes :

I saw her standing there

Misery

Anna

Chains

Boys

Love me do (remplacé par "Ask me why" sur la 2e version)

P.S. I love you (remplacé par "Please please me" sur la 2e version)

Baby it's you

Do you want to know a secret

A taste of honey

There's a place

Twist and shout

Tous les titres viennent du premier album anglais "Please Please Me".

Sortie ensuite du premier album chez Capitol : "Meet The Beatles" (#1 US) avec une pochette similaire du deuxième album anglais.

I want to hold your hand (single)

I saw her standing there (Please Please Me)

This boy (single)

It won't be long (With The Beatles)

All I've got to do (With The Beatles)

All my loving (With The Beatles)

Don't bother me (With The Beatles)

Little child (With The Beatles)

'Till there was you (With The Beatles)

Hold me tight (With The Beatles)

I wanna be your man (With The Beatles)

Not a second time (With The Beatles)

Les Beatles partent pour Paris, où ils jouent plusieurs soirs d'affilée à l'Olympia à la même affiche que Sylvie Vartan et Trini Lopez.

Malheureusement, à part pour une poignée de fanatiques, n’est-ce pas Mr. Deug ? :-), la France ne succombe pas à leur charme.

Voici ce qu'un journaliste écrit sur les Beatles dans France Soir : "Des vieux zazous rénové par le yé-yé....leur yé-yé est le pire que nous ayons entendu depuis quatre ans....il n'est rien qu'un public parisien puisse moins supporter que des vedettes démodées."

Pendant qu'ils sont à Paris, ils en profitent pour enregistrer deux versions de leur hits en allemand : "Sie liebt dich" et "Komm, gib mir deine hand" et une première version de "Can't buy me love".

Février 1964 : sortie du maxi single "All my loving" (#1 UK) comprenant deux titres de chaque album :

All my loving (Lennon-Mccartney)

Ask me why (Lennon-Mccartney)

Money (Bradford-Gordy)

P.S. I love you (Lennon-Mccartney)

© Pascal Schlaefli

Urba City

Août 2010

Dédié à Mr. Deug, qui m'a fait l'honneur de m'écrire pour me raconter ses souvenirs des concerts des Beatles en France.

Merci !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte