Magazine Maladies

Surrender or die

Publié le 20 décembre 2007 par Laurent Matignon
Il fit tout pour éviter la crise d'angoisse ou, du moins, la retarder, la remettre à plus tard, lorsqu'il aurait mieux compris ou accepté ce qui lui arrivait, mais elle fut plus forte que lui, le surprenant en traître, au milieu de la nuit, alors que sa combativité était à son plus bas et son émotivité exacerbée par le manque de sommeil. C'était la première fois qu'il se laissait aller à la panique avant d'avoir fait le tour d'un problème : il s'en voulut, s'en trouva humilié et mortifié.
Il passa par la rage blanche qui fait presque éclater la cage thoracique tant elle donne envie de hurler, la colère devant son évidente impuissance, puis l'abdication, la reddition totale alors qu'au bout de ses forces il se disait qu'il faudrait bien se résigner, que tout cela était plus puissant que sa petite volonté et qu'il devrait plutôt suivre les conseils d'un spécialiste qui connaissait son affaire et se rendre en résonnance magnétique le mardi suivant, pour se révolter aussitôt et replonger dans le désarroi, la révolte, la fureur. Il pleura pendant des heures, dormit peu et mal, essaya d'écouter de la musique pour constater, autre chose qu'il s'était en partie cachée, que c'était devenu franchement laid.

Michel Tremblay, L'homme qui entendait siffler une bouilloire

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurent Matignon 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines