Magazine Côté Femmes

Mini linzetorte à la confiture de framboises

Par Johanna Kaufmann

Vous avez onze ans et demie, vous êtes en sixième, en plein cours de géo. Interro surprise sur la répartition de la population mondiale. Vous fixez avec terreur votre double feuille à grands carreaux sans être capable d’y écrire quoi que ce soit. Vous regardez votre voisin de gauche, votre voisine de droite, vos mains, vos bras, vos jambes et …vos pieds. Et là, la honte, vous êtes en pantoufles. Vous avez onze ans et demie, vous êtes en train de lamentablement planter une interro de géo et vous êtes en pantoufles. Votre voisin de gauche pouffote. Votre voisine de droite se poêle franchement. Vous cramoisissez de la tête aux pieds, et vous retenez vos larmes jusqu’à ce que la cloche sonne enfin. Mais la sonnerie qui vous libère de ce cauchemar, c’est celle de votre réveil. Il est sept heure quarante cinq et votre chéri vous serre dans ses bras tous chauds. Dans cinq minutes, ça sentira le café et le pain grillé tartiné de confiture maison. Et là, vous vous dites que parfois, ça a quand même du bon d’être adulte.

pour 8 à 10 personnes (environ 70 mini Linzertorte)
30 min de tambouille
25 à 30 min de cuisson
1h de réfrigération

  • 190 g de sucre semoule (c’est du sucre, hein, pas de la semoule…)
  • 190 g d’amandes en poudre (vous pouvez aussi mixer des amandes effilées)
  • 250 g de beurre tendre salé (mon éternel conseil : du 41% de matière grasse)
  • 3 petits ou 2 gros jaunes d’œuf + 1 pour la déco
  • 350 g de farine
  • 1 pot de confiture de framboises (env. 400g) dilué avec deux cuillères à soupe d’eau
  • 1 plaque de cuisson d’environ 30 par 40 cm
  • 1 feuille de papier sulfurisé de la même taille
  • 1 roulette (un ustensile pour découper des bandes de pâte ondulées)

Commencez par mettre la main à la pasta : prenez un saladier et malaxez-y (oui, oui, les chochottes, avec les mains…) le sucre, les amandes, le beurre coupé en petits dés, les 2 ou 3 jaunes d’œufs et la farine, jusqu’à obtenir une bonne grosse boule malléable souple, et pas trop collante (si c’est le cas, vous ajoutez un peu de farine).
Quand elle est prête, emballez-la dans un torchon (propre, hein) et réfrigérez-la pendant au moins une heure.
Étalez les deux tiers de la pâte de façon à recouvrir la feuille de papier sulfurisé, puis déposez cette dernière sur la plaque de cuisson.
Nappez le fond de la Lizertorte en y étalant la confiture.
Étalez le reste de pâte et découpez des bandes de pâtes d’environ 6 mm  de large à la roulette, puis déposez-les en quadrillage par dessus la confiture (déposez d’abord les bandes qui vont dans un sens puis recouvrez-les ensuite avec les bandes qui vont dans le sens perpendiculaire) : il est plus pratique de manipuler les bandes par tronçons d’environ 8 centimètres).
Préchauffez le four à 180°C (th.6), dorez les bandes de pâte au jaune d’œuf et enfournez la tarte pendant environ 25 minutes.
Laissez refroidir la Linzertorte pendant une dizaine de minutes, puis découpez-la en petits carrés d’environ 3 cm de côté (oui, oui, on s’en met plein les doigts, mais c’est pas bien grave…). Engloutissez-les tous frais tous chauds, et conservez les rescapés dans une boîte en fer hermétique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Johanna Kaufmann 284 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte