Magazine Culture

Miss Kittin : Batbox sortie le 31/12/2007

Publié le 21 décembre 2007 par Eparsa


Après deux ans de travail, le disque sort presque quatre ans apres “I.Com”, et comprend 13 titres originaux, composés entre les dates de sa tournée mondiale extensive. L’album affirme la position solide de Kittin dans l’industrie musicale comme personnalité forte et atypique, capable de défendre sa vision en toute indeéendance. Le disque est parcouru des observations tres ‘Kittiniennes’ sur la vie moderne.

Irréverent, sans compromis mais toujours lucide sur elle-meme (notamment sur son flirt avec l’imagerie Goth ; l’album est ainsi dédié aux ‘bats’ (chauves-souris) et on l’entend chanter “bat in a box - show me what you goth”). “Solid As A Rockstar” evoque le stéréotype de la vie en tournée : “To fill up the batteries we empty all the mini bar / No need to switch on pay TV i have a better film noir”. “Metalhead” parle du desir d’isolement par la danse : “A knight in the night, there’s only one thing i wanna do / dancing in the dark when no one is talking to you”, alors que “Kittin Is High” et “Sunset Strip” sont le fruit de sa collaboration avec le producteur techno-pop star Pascal Gabriel - www.melophobia.com.

BatBox est une redemption” dit Kittin au sujet de la periode d’incubation de deux ans pendant laquelle l’album a ete enregistré. “J’ai laissé les chauves-souris dans ma tête s’échapper. Je disais adieu a des vieux fantômes et laissais entrer la lumière pour réduire les ombres et combattre le noir. C’etait comme ouvrir une fenetre a des perceptions nouvelles - pas avec mes yeux mais intuitivement, instinctivement comme les chats et les chauves-souris le font.”
BatBox” s’est aussi developpé simultanement autour du travail de Rob Reger, illustrateur vedette a qui l’on doit le personnage culte Emily The Strange (www.cosmicdebris.com). Les deux s’admiraient depuis longtemps sans se connaître, et une rencontre a une soirée d’Halloween a Paris l’an dernier a démarré une collaboration visuelle etroite entre Kittin et le père d’Emily, qui a illustré tout l’univers de l’album et ses nombreuses declinaisons, ajoutant encore au Culte de Kittin.
Le disque sort de maniere complètement indépendante et en édition limitée sur le propre label de Kittin Nobody’s Bizzness et marque un accomplissement de l’oeuvre et de l’indépendance de l’artiste. “Cet album a ete pour moi un voyage vers le changement. J’ai assume ma feminite, et reconnu les hommes qui ont donne beaucoup sans attendre rien en retour. C’est un disque tres positif, ce qui n’arrive que quand tu regarde les choses avec honnêteté. Il est temps de repositiver la vie !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eparsa 1770 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines