Magazine Cinéma

Animal Factory

Publié le 17 août 2010 par Olivier Walmacq

animal_factory_affiche_38970_177

Genre : Drame carcéral

Année : 2000

Durée : 95min

L'histoire : Ron Decker, tout juste majeur, arrive dans la prison de San Quentin (Californie). Il va découvrir la vie carcérale, et devra cotoyer des détenus aguerris, plus âgés que lui, des hommes dangereux au lourd passé criminel, pour lesquels seule compte la loi du plus fort...

La critique de ClashDoherty :

Réalisé en 2000 par l'acteur Steve Buscemi (dont c'est la deuxième réalisation en long-métrage), Animal Factory est l'adaptation de La Bête Contre Les Murs, un roman écrit en 1977 par Edward Bunker (qui tient le rôle de Buzzard dans le film), ancien taulard reconverti en écrivain et acteur (il a joué le rôle de Mr Blue dans Reservoir Dogs, et est mort en 2005).
Animal Factory (titre original du roman) est en quelque sorte l'histoire de sa vie, car Bunker a été envoyé à San Quentin à l'âge de 17 ans, il fut même un des prisonniers les plus jeunes de ce pénitencier très sévère. C'est à San Quentin que Bunker fera la connaissance de Danny Trejo, acteur qui joue le rôle de Vito dans Animal Factory.
Amusant, deux anciens taulards jouent donc dans un film carcéral se passant dans une prison dans laquelle ils furent emprisonnés !

Le reste du casting est excellent : Edward Furlong, Willem Dafoe (méconnaissable), Mickey Rourke, Seymour Cassel, Mark Boone Jr, Tom Arnold, Chris Bauer, John Heard, et Steve Buscemi tient un rôle, celui de A.R. Hosspack. Edward Bunker a cosigné le scénario adapté de son roman avec John Steppling, et fait partie des 10 noms crédités (avec Buscemi et Trejo) à la production du film.
Un film dur et dramatique dans lequel les conditions de vie carcérale, les différents problèmes que l'on y rencontre (violence, drogues, rackets, corruption, racisme, divers trafics) sont bien épinglés et abordés. Le film est dur et réaliste, et est probablement un des meilleurs films de prison jamais faits. En partie parce qu'il se base sur un livre écrit par un ancien taulard.

Réalisation sobre et efficace, interprétation parfaite, ambiance poisseuse de film noir carcéral sans concession, Animal Factory est une petite bombe, dans laquelle Dafoe, Furlong, Rourke, Trejo livrent des prestations franchement éblouissantes.
Une réussite dans le genre, et je conseille aussi fortement le roman de Bunker ! Ses romans, en fait !

Note : 17/20

IMG000043


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines