Magazine Côté Femmes

L'ordinateur, nouveau centre de convivialité du foyer

Publié le 22 décembre 2007 par Willy


L'ordinateur, nouveau centre de convivialité du foyer



Par Marie-Catherine Beuth -  http://www.lefigaro.fr/
 
. Les lieux collectifs et individuels sont redéfinis par des adolescents considérant « le PC comme leur chambre virtuelle ».
Les lieux collectifs et individuels sont redéfinis par des adolescents considérant « le PC comme leur chambre virtuelle ». Crédits photo : Hans Bernhard HUBER/LAIF-REA

Le cabinet Tangenciels et l'agence KR Media décryptent les nouveaux modes de consommation des médias.

Le téléviseur du salon est occupé par un adolescent jouant sur sa console. En fond, sa mère surfe sur Internet, pendue à son mobile. Dans la chambre, les devoirs sont faits tout en discutant sur MSN ou en regardant une série télévisée téléchargée sur Internet… Ces comportements ont été filmés par le cabinet d'études marketing Tangenciels dans 45 foyers français équipés en haut débit 24 heures sur 24. Ils révèlent une consommation des médias omniprésente, concomitante avec d'autres occupations individuelles dans un espace collectif. De ce fait, elle impacte l'organisation de l'espace et des relations entre les membres d'une famille.

«Nous voulions mettre en évidence des parcours d'usages entre différents objets de communication, voir les effets des nouvelles technologies sur l'organisation des foyers», explique Édouard Le Maréchal, directeur de Tangenciels. L'étude Domes'TIC révèle ainsi que la structuration de l'espace est déterminée par les multiples écrans présents dans les foyers. Les espaces collectifs et individuels sont redéfinis par des adolescents qui considèrent «le PC comme leur chambre virtuelle» et des familles qui stockent films et musiques dans un PC «média center».

La télévision du salon reste un moment de retrouvailles, jusqu'à ce que chacun disparaisse dans sa chambre pour utiliser leurs forfaits mobiles illimités. Les parents restent dans le salon, l'un devant la télévision, l'autre sur le PC. La consommation simultanée des médias n'étant plus l'apanage des 15-24 ans, «les principes mêmes de la publicité (agrément, mémorisation) méritent d'être réinterrogés», estime Tangenciels.

Confusion de comportements

Désormais, cette redéfinition des espaces touche également le monde du travail. «Avec le Net, le mobile et les gratuits, la consommation des médias sur le lieu de travail a explosé et bouscule l'organisation du travail», indique Olivier Goulet, directeur de l'expertise et de la recherche de l'agence KR Media, qui avait étudié «la nouvelle relation média» en filmant des 15-24 ans dès 2005. Structurée par le temps de travail, cette consommation connaît trois pics. Le matin, compte en banque et consultation des mails forment un sas de mise en route. À midi, dans un «temps assimilé à une pause légale», l'heure est au divertissement et aux excursions sur YouTube. Le soir, on organise sa soirée en s'informant sur l'état du trafic ou les séances de cinéma. Ces séquences privatives sur le lieu de travail sont justifiées par les actifs au nom de la «recherche d'efficacité». Elles sont tolérées par les dirigeants dans la mesure où mobile et Internet permettent également de déplacer le monde du travail dans la sphère privée. «Il y a une confusion croissante des comportements de consommation médias», analyse Olivier Goulet. Or, avec un espace professionnel qui n'est plus hermétique aux médias, «ce sont huit à dix heures de temps additionnel qui s'ouvrent aux annonceurs», souligne Olivier Goulet. Un temps précieux qui compense les contacts perdus au foyer.

Extraits vidéo ci-dessous : le cabinet Tangenciels a filmé trois jeunes dans leur comportement avec les médias).

Extrait vidéo : «Individualisation des usages»

Extrait vidéo : «Multitasking»

Extrait vidéo : «Asynchrone»

(Crédits vidéos : étude Domes'tic, cabinet Tangenciels)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte