Magazine Bd

[Anime] Chaos Head

Par Jibouille

Taku est un hikikomori et vit dans un conteneur sur le toit d’un immeuble. Complètement déconnecté du monde, il ne va en cours que quelques jours par mois et préfère jouer à des MMORPG. Il s’est même créé une femme imaginaire, sortie de l’un de ses jeux favoris. Mais sa vie va basculer le jour où il tombe sur l’image d’un meurtre affreux, qui fait grand bruit à Tokyo. La nuit d’après, il tombe sur un nouveau cadavre. Juste à côté, une fille tenant une croix qui a servi au meurtre. Il ne sait pas encore que ses meurtres affreux sont liés à son passé.

[Anime] Chaos Head

Outre un résumé qui m’avait en partie interpelé, le fait qu’il n’y ait que 13 épisodes aidait beaucoup.

Honnêtement, ca commençait bien avec un héros qui, sans être vraiment original, avait la bonne idée d’habiter dans un conteneur, qu’il a aménagé avec brio. Prototype de l’anti-héros, ses psychoses me rappelaient beaucoup Sato dans NHK ni Yokoso. Le premier épisode pose des bases intéressantes quand il découvre un corps criblé de croix, avec un jeune fille à côté qui ne semble pas perturbé. Malheureusement, comme ca arrive souvent avec les séries de 13 épisodes, le scénario est écourté. Le début a un bon rythme, un peu à l’image des thrillers, mais le reste oscille entre moments vides et moments forts. Ces derniers sont mal amenés et tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Pire, les moments que l’on croit clef sont souvent des leurres pour relancer une histoire souvent soporifique. Les scènes de vie quotidienne sont honnêtes, bien que pauvres, et les scènes d’action sont loin de rattraper les vides.

[Anime] Chaos Head

Autre problème de ce genre de série courte, les personnages. Alors que certains avaient un certain potentiel, ils ne peuvent jamais exploser, à l’image de Taku qui passe en quelques minutes de l’hikikomori de base au super héros que rien ne peut arrêter. Avec une bonne transition, qui est vraiment trop courte ici, ce changement aurait pu être mieux. De même pour Rimi. On sait que cette jeune fille n’est pas normal mais les semblant d’explications tombent d’un coup. En réalité, ce qui manque cruellement est le passé des personnages car, même si on peut voir des bribes, chacun d’eux trainent quelque chose de difficile qui les a mené sur la voix de leur véritable nature. C’est plus évident chez Taku quand on sait ce qu’il est et les relations qu’il a avec les meurtres mais là, on se retrouve un peu perdu.

[Anime] Chaos Head

Je veux la même épée

Le chara-design a le mérite d’être très correct et l’animation fluide. Même si les scènes de baston ne sont guère impressionnantes, les armes jouissent d’une bonne réalisation. Par contre, la musique est loin d’être aussi convaincante. Ni l’opening, ni l’ending ne rattrape les thèmes fades que l’on trouve tout au long des épisodes.

Un anime qui avait du potentiel mais qui ne peut pas confirmer en seulement 13 épisodes. J’ai l’impression que beaucoup de points sont laissés de côté ou sont traités trop vite. On a donc le fin mot de l’histoire mais qui aurait plus percutant avec une durée plus longue. Dommage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog