Magazine Conso

Dans les pas de Caïn

Par Céline

danslespasdecainIsabel Vaillancourt
Vents d'Ouest
176 pages

Résumé:

À l’automne de 1954, à Ville-Marie, au Témiscamingue, une famille qui peine pour joindre les deux bouts voit l’occasion de changer le cours de son destin. Dans une audacieuse entreprise de remonter un butin gisant au fond du lac Témiscamingue, les intérêts de Régis Cormier, le père, s’opposent vite à ceux de Jean-Jean, son fils aîné. Quand l’expédition tourne mal, qu’une épidémie au village vient jeter de l’ombre sur leurs rêves, c’est à cet homme qui n’avait pas coutume d’imposer son autorité à sa progéniture de lui montrer la voie à suivre. Et lorsque Jean-Jean se rebute, Régis, dans sa douloureuse humanité, lève le ton, montre les poings, espérant lui faire entendre que les liens du sang doivent transcender l’appel de l’or. Une autre quête les force bientôt à agir de concert, une quête sans compromis, cette fois, implacable, qui va mettre à rude épreuve l’union du clan Cormier déjà éprouvé par ses vieilles chicanes. S‘impose alors une volonté de retrouver ce qui a été perdu, c’est-à-dire le cœur de la famille, comme si ses membres l’avaient enfoui profondément dans une de leurs poches le jour où ils croyaient trouver bientôt leur place au soleil.

Mon commentaire:

Voilà un roman dont il est difficile de parler sans dévoiler toute l'intrigue. Dans les pas de Caïn est d'abord et avant tout l'histoire d'une famille. Deux frères, Isidore et Régis. Le premier a hérité de l'argent de leur père alors que le second est pauvre comme Job et tire le diable par la queue. Régis est père de deux garçons dont on suit la relation au fil des pages. La femme de Régis est plutôt volage, elle rêve de paillettes et de projecteurs et n'est pas le modèle de la mère de famille parfaite. Rester à la maison et élever des enfants? Très peu pour elle! Elle part à Montréal en laissant ses trois hommes au Témiscamingue. Régis s'accroche à elle, il est rongé par la jalousie quand elle est loin et souffre sous les reproches de sa femme lorsqu'ils sont ensemble.

Il y a plusieurs personnages à la psychologie complexe dans le livre et il est très intéressant de les voir interagir entre eux. Ils sont tous en quête d'un bonheur qui leur semble difficile à atteindre, presque inaccessible. Autour de la famille de Régis gravitent plusieurs personnages du village: Dizzie, la femme qui prend soin d'Isidore et rêve de faire de la radio; Asa commerçante et amoureuse de Régis; Bô, le simple d'esprit qu'il est facile de blâmer pour un oui ou un non; Kôme, un agent de police (le seul de la région) qui se promène avec un vieil avion de la guerre arborant la croix gammée... La galerie de personnages est complexe et plusieurs d'entre eux sont loin d'être blancs comme neige...

Pendant que la femme de Régis tente de se faire une place dans le monde de la télévision à Montréal, les différents personnages sont aux prises avec une nébuleuse affaire dans un chalet retiré sur un îlot. Une épidémie fait rage dans la région, ce qui les empêche de quitter l'île et les isole encore plus. C'est dans cette atmosphère oppressante que Régis devra régler ses comptes et faire des choix pour le futur et pour ses fils.

Dans les pas de Caïn est un roman à l'intrigue intéressante, qui offre une atmosphère particulière et des personnages psychologiquement très riches. Le début m'a semblé un peu lent à démarrer, mais les informations qu'il comprend met les bases de l'histoire bien en place. Le moment de l'histoire que j'ai préféré est essentiellement celui où Régis et sa famille sont coincés sur l'île.

L'écriture est très évocatrice et les sentiments des personnages sont si bien rendus qu'on suit leur développement avec beaucoup d'intérêt. Les différentes relations entre les personnages sont construites avec talent. C'est d'ailleurs à mon avis la plus grande force du roman: la profondeur des relations qu'ont entre eux Régis, Asa, Dizzie, Jean-Jean, Léo, Kôme, Bô... Il y a aussi de nombreux questionnements des personnages par rapport à la relation père-fils et aux relations fraternelles.

Dans les pas de Caïn m'a bien plu et vous plaira aussi si vous aimez les romans aux personnages fouillés et avec un bagage psychologique particulièrement chargé.

La couverture du livre, que je trouve en passant très belle et qui colle parfaitement à l'intrigue, est une illustration de l'auteur, Isabel Vaillancourt.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Céline 24757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines