Magazine Cinéma

Le patron russe de France Soir sort de son silence : "Le journal ne deviendra pas trash"

Par Ozap
Photo : Une de France Soir du 24-08-2010 Une de France Soir du 24-08-2010 Crédits : Presse Nationale France Soir - Agrandir A près le remplacement brutal du directeur de la rédaction de France Soir, plusieurs informations de presse ont fait état d'une volonté du jeune patron du journal, le russe Alexandre Pugachev, d'opérer un virage éditorial radical pour se rapprocher des tabloïds britanniques.
Aujourd'hui, Alexandre Pugachev sort de son silence et s'explique dans les colonnes du Figaro. « Je comprends l'inquiétude de la rédaction liée au départ de Christian de Villeneuve (le directeur de la rédaction, NDLR) et je tiens à la rassurer. En aucun cas, je ne souhaite transformer France Soir en un quotidien trash, populiste ou en un "Bild à française" (...) J'ai très vite compris qu'un tel projet n'était pas duplicable en France », explique-t-il.
Puis, il revient sur l'éviction de Christian de Villeneuve, l'ancien rédacteur en chef du Parisien qu'il avait lui-même recruté pour relancer France Soir. « Il part car nous avons certains points de désaccord ensemble, notamment sur l'image et la ligne éditoriale du journal. Il ne suffit pas de faire de France Soir un "Parisien bis" pour réussir, je veux que France Soir se démarque, ait sa propre personnalité. Christian de Villeneuve a – ce n'est pas une critique de ma part – Le Parisien dans son ADN et cela ne correspond pas à ma vision de France Soir. Pour autant, j'ai conservé toute confiance en Christian de Villeneuve et c'est la raison pour laquelle je lui ai proposé le poste de conseiller éditorial. Il devrait me donner sa réponse d'ici à quinze jours ».
Pour remplacer Christian de Villeneuve, Alexandre Pugachev a fait appel à Rémy Dessarts, un journaliste qui a piloté le projet (avorté) d'un "Bild à française" pour le compte du groupe Amaury. « La feuille de route fixée à Rémy Dessarts consiste seulement à renforcer la valeur ajoutée du titre en y multipliant les scoops, les articles aux angles originaux, décalés. Rien ne sert de faire une pâle copie du Parisien. (…) Nous comptons embaucher un peu moins de dix journalistes supplémentaires pour étoffer le service investigation du journal. (…) Aucun changement de la ligne éditoriale de France Soir, ni même de licenciement n'est prévu », détaille-t-il, précisant que l'objectif des 150 000 exemplaires quotidiens est maintenant prévu pour « courant 2011 ». Aujourd'hui, la diffusion atteint environ 90 000 exemplaires/jour. Pour cela, le jeune russe compte injecter 20 millions d'euros supplémentaires dans le journal (en plus des 50 millions déjà investis) et lancer une deuxième campagne de promotion début 2011.
Suivez l'actualité en direct avec Ozap sur

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ozap 10102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog