Magazine Cinéma

Festival Estivada Rodez 2010 - Lo cor de la plana

Par Medchassieu
Festival Estivada Rodez 2010 - Lo cor de la plana
Mon petit souvenir estival sera nettement plus Trad ! C'est la deuxième année que je pars me promener du côté de Rodez pour découvrir des musiques que je laisse discrètement de côté le reste de l'année, ici au "Nord" de la frontière occitane. Comme si, à la façon de certains vins, elles ne pouvaient endurer le voyage retour.
Dans la capitale du Rouergue, j'assiste aux Estivadas, le festival dédié à toutes les cultures occitanes (voir le site : http://www.estivada-rodez.eu/). Et je me sens là-bas sous le charme d'une contrée étrangère dont je ne comprends pas la langue, ou seulement quelques mots, comme un passant insouciant débarrassé de ses préjugés et invité à déambuler dans une culture régionale qui sait se montrer accueillante et intelligente.On est bien loin des clichés habituels.
Festival Estivada Rodez 2010 - Lo cor de la plana
Mon coup de cœur de cette année s'est porté sur le groupe Lo cor de la plana (prononcer "Lou couar de la plane"), un ensemble vocal et de percussions originaire du quartier de la Plaine à Marseille. Ces gaillards là nous ont offert un alliage magnifique entre la polyphonie et le rythme, continuant d'explorer la fusion entre différentes traditions culturelles des rivages de la Méditerranée (musiques religieuses, festives, substrat païen) et la belle version de la langue occitane parlée du côté de la Provence. Pour découvrir leur musique, je vous propose cette vidéo et un grand détour sur leur site Myspace où plusieurs morceaux de leur dernier album sont en écoute : http://www.myspace.com/locordelaplana
Découvrez Découvrez Mondomix.com, le magazine des Musiques et Cultures dans le Monde!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Medchassieu 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines