Magazine Culture

Heimatlos

Par Thrillermania

Besançon ! Une ville de province comme beaucoup d’autres vivant au rythme de son histoire passée et tentant de se construire un avenir. Les corps de deux architectes sont retrouvés plantés aux portes de la Citadelle et au fronton de la Porte Noire. Lorsqu’elle arrive sur place, la commissaire Nicole Desvignes est lasse de ces meurtres qui rythment sa carrière, fatiguée de se battre contre l’IGS qui soupçonne son adjoint, le commandant Michel Victor, de proxénétisme et dont elle veut prouver l’innocence. Un adjoint qui s’est jeté sous ses yeux dans les eaux troubles du Doubs, et dont le corps n’a pas été retrouvé. Et puis il lui faut gérer son équipe en proie aux doutes, fragilisée par cette disparition et y intégrer le commandant Pulien, un nouvel adjoint qu’on lui a flanqué et dont la seule présence l’exaspère. Outre les mœurs dissolues des victimes et de leurs proches, l’enquête révèle que les deux architectes développaient un ambitieux projet immobilier « Le Trio Vauban », projet volé à l’un de leur jeune confrère Stéphane Victor, le propre fils du commandant disparu. Il y a des coïncidences troublantes pour la commissaire Desvignes qui la persuadent de l’innocence du jeune homme. Alors, une rivalité l’oppose au commandant Alexandre Pulien qui poursuit une enquête à charge. Le procureur Dumont, un adepte de la preuve tangible, laisse trois jours à la commissaire pour prouver l’innocence du suspect. Mais Stéphane Victor demeure introuvable et dans l’ombre le tueur poursuit son ouvrage. Car en mettant fin à ses jours, trente ans plus tôt, Ghislain de Burry n’imagine pas qu’il va créer Heimatlos, un être tourmenté, enfanté par la souffrance et dans les veines duquel coule un besoin de vengeance au rythme des synthétiseurs de « Midnight Express » de Giorgio Moroder, une musique qui hante son esprit depuis trois décennies. Pulien et Desvignes suivent deux pistes différentes et débouchent sur une seule route en découvrant que les deux victimes ont un lien avec Ghislain de Burry. Il leur faut alors connaître le passé pour comprendre le présent. D’abord il y a le doute, quand Nicole Desvignes apprend que le commandant Victor vivait dans la maison du suicidé. Ensuite viennent les questions. La découverte alors qu’il n’était qu’un jeune flic, de deux enfants apeurés dans la voiture de Ghislain de Burry, aurait-elle un lien avec les meurtres récents et les accusations qui l’ont mis au banc de la police ? Le passé rattrape le présent. Les deux enfants qui ont assisté, impuissants, au suicide de leur père pourraient détenir la clé de l’énigme, mais leurs traces disparaissent à la porte des années quatre-vingt dix, dans le sud de la France Dès lors, bien que les indices accablent Stéphane Victor, Nicole Desvignes se lance avec son équipe à la recherche de Frédéric et Victoire de Burry. Elle ne dispose que de peu de temps pour retrouver les deux enfants. Et puis il y a les enquêteurs de l’IGS qui lui collent aux basques...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thrillermania 125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines