Magazine Culture

Pourquoi dit-on « parler français comme une vache espagnole»?

Publié le 24 août 2010 par Bastienb

Cet article a été publié par Thierry dans le cadre du concours d’août.

Si l’on vous a déjà fait cette réflexion, vous ne l’avez sans doute pas bien pris. Et vous avez raison. Cette expression n’est pas vraiment élogieuse. Et d’ailleurs, ce n’est pas possible ! Une vache ne parle pas, elle se contente de brouter de l’herbe fraîche (ou pas) et de regarder passer les trains. Donc logiquement, une vache espagnole ne peut pas parler le français. Trêve de plaisanteries, passons aux choses sérieuses.

;)

La signification est sans doute connue de tous, cette expression signifie parler (très) mal le français.
Peut-être vous êtes-vous déjà demandé d’où venait cette expression. (Au fait, cette expression daterait de 1640, pour info)

Explications :
Plusieurs hypothèses existent :
-La première consiste à penser que cette locution est une déformation de « parler français comme un Basque (l’) espagnol ».En effet, au XVIIe siècle, « vasces » ou « vasque » désignait un Gascon ou un Basque. Donc un Basque du côté espagnol de la frontière ne parlait pas bien le français, sauf s’il l’avait appris par quelque moyen que ce soit. De plus, c’est de là que viendrait la confusion avec le mot « vaches ».

-La deuxième (et non seconde, puisqu’il y a 3 explications, dixit Commandant le 21-12-2009 ^^) tendrait à penser que l’emploi du terme serait une altération du mot « basse » qui désignait une servante, donc une « femme de basse souche » .Ce « basse » n’a pas tellement été employé, il ne laisse donc de traces que dans les langues régionales, tels le verbe « baissoter »,qui désigne le fait de bricolage ou faire le ménage, et le mot « bassoteuse » pour femme de ménage.
A ce niveau de lecture, si vous n’avez pas encore abandonné, alors c’est que vous êtes tenaces et je vous en remercie !  Allez, courage, c’est bientôt fini.

-La troisième explication (et la dernière) provient d’Alain Rey et Sophie Chantreau. Selon eux, la comparaison à une vache peut s’expliquer par la valeur négative que l’on prête à ce pourtant délicieux animal, et son usage dans d’autres expressions « être sorcier comme une vache « et qui signifie n’avoir rien absolument rien d’un sorcier, ou même « il pleut comme vache qui pisse » Pardonnez ma familiarité

;)
.Selon ce même A.Rey, « Comme une vache » était en général, et est toujours, un terme intensif à connotation fortement négative. Et, à la date d’apparition de l’expression, ‘espagnol’ était également un qualificatif désagréable ; on disait en effet « payer à l’espagnole » pour quelqu’un qui ‘payait’ en donnant des coups .Donc la combinaison de ces deux termes, qu’on trouve dans la littérature dans l’expression « il est sorcier comme une vache espagnole » (c’est un incapable), aurait été un moyen de qualifier très négativement la manière de parler un mauvais français.

Enfin, on peut pour s’amuser inventer d’autres expressions, comme « parler anglais comme une vache espagnole » ou « parler italien comme un singe chinois» (Bon j’avoue que la dernière est de ma totale invention, et elle est complètement pourrie !!

Sur ce, je vous remercie d’avoir consacré 2min 18 ou 2 min 30 de votre vie (pour les plus lents ^^) à la lecture de cet article, et je vous dis à bientôt !

Ah oui,j’allais oublier ! Mes sources :
http://www.francparler.com/syntagme.php?id=174 et http://www.lavache.com/proverb/proverb.htm


======================================== Consultez l'article complet sur le site Culture Générale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine