Magazine Culture

L'origine des traditions de Noël

Par Victoria Hautin

Connaissez-vous l'histoire des fêtes de fin d'année ?


En décembre et en janvier dans l'hémisphère Nord, bien loin des tropiques, les jours sont courts et les nuits sont longues. Et pourtant de nombreuses traditions ont leur festivals les plus somptueux à ce moment, comme Noël et Hanouka.
Retour sur l'origine de nos traditions.... Le retour de la Lumière
L'un des thèmes les plus fortement associé au solstice d'hiver à travers le monde est le retour de la lumière après le règne de l'obscurité; elle apporte le renouveau de la vie et la promesse d'un avenir plein de succès.

  • Sol Invictis : festivités romaines qui marquent le retour du Soleil Invaincu, liée au culte de Mithra dans la Rome antique. Ces festivités finirent par se mèler aux rites des Saturnales, créant ainsi une longue période de festivités pour les romains.

  • Hanouka : Ce festival juif dure 8 jours et marque la consécration du Temple de Jérusalem, en 164 avant notre ère et la légende plus tardive du "miracle de l'huile". Chaque foyer juif a une menora, chandelier à sept branches, qui est traditionnellement disposée de façon à être visible à l'extérieur de la maison. Chaque jour est allumée une nouvelle bougie.

L'arbre de Noël
La légende veut qu'au VIIIeme siècle saint Boniface est abattu un chêne consacré au dieu Thor, "abattant" ainsi le paganisme, et qu'à sa place ait poussé un sapin, que le saint aurait consacré au Christ. L'arbre de Noël, pourrait également représenter Yggdrasil, l'Arbre de l'univers dans la tradition nordique, qui reliait le ciel et la terre.
Le Gui
La coutume de s'embrasser sur le gui est aussi liée au mythe scandinave de la déesse Frigg, qui raconte l'amour qui l'unissait à son fils Balder. Craignant pour sa vie, Frigg fit promettre à tous les êtres du monde que jamais il ne feraient de ma à Balder, sauf à un petit buisson de gui, dont elle pensa qu'il était trop jeune pour prêter serment. Loki, un escroc, découvrit cet oubli, et s'arrangea pour faire tuer Balder. Eperdue de douleur, Frigg bannit le gui et le condamna àpousser en ahut des arbres. Lorsque les dieux ramenèrent balder à la vie, Frigg, folle de joie, décida de faire du gui un symbole de l'amour.
En savoir plus :
Cérémonies autour des saisons
Jennifer Cole
Editions Tredaniel

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Victoria Hautin 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines