Magazine Culture

Le premier Noël chrétien lié à un sanctuaire païen ?

Par Chantal Doumont

Selon un expert, le premier Noël chrétien lié à un sanctuaire païen de Rome…

Romulus et Remus ont-ils quelque chose à voir avec Noël? En cette veille de la fête, des experts italiens estiment que la grotte du Lupercal, qui aurait accueilli les jumeaux et la louve qui les a allaités avant de devenir lieu de culte païen, aurait un rapport avec la première célébration de la Nativité. 

En novembre, des archéologues italiens ont découvert sous la colline Palatine une grotte voûtée au plafond recouvert de mosaïques, qui serait le lieu où les jumeaux mythiques, fils du dieu Mars, abandonnés sur les berges du Tibre, furent sauvés par une louve avant de devenir les fondateurs, selon la légende, de la Ville Eternelle. C'est ensuite dans ce lieu que se seraient tenues les festivités païennes des Lupercales. 

Certains experts mettent en doute le fait même que cette grotte soit effectivement le Lupercal, même si la plupart considèrent que le lieu découvert correspond aux descriptions des textes anciens. Andrea Carandini, professeur d'archéologie à l'Université de la Sapienza et découvreur de la grotte, lui, va plus loin. 

Il estime que c'est à cause de la grotte que l'Empereur Constantin a choisi, au IVe siècle, de bâtir tout près de ce lieu de culte païen l'église où a débuté la célébration de la naissance du Christ le 25 décembre. Et ce, histoire d'assurer une continuité entre paganisme et christianisme. 

"C'est très probablement l'église où a été célébré le premier Noël", a-t-il déclaré. "Maintenant nous savons pourquoi". 

Les experts pensent que cette découverte récente aide à expliquer le passage du paganisme au christianisme dans la Rome antique. 

Constantin, premier Empereur romain à se convertir au christianisme, mit un terme à trois siècles de persécutions des premiers chrétiens et joua un rôle central dans l'unification du christianisme. Il fit ériger la basilique Sainte-Anastasie, première église à s'élever au coeur même de la Rome antique, sur la colline Palatine centre du pouvoir. 

Pour Andrea Carandini, Sainte-Anastasie a été construite pour "christianiser ce lieu de culte païen. C'était normal de mettre une église près de ces endroits pour tenter de les 'sauver'". 

Pour son collègue Angelo Bottini, l'hypothèse de Carandini tient la route et "nous aide à comprendre les mécanismes du passage du paganisme au christianisme". 

Constantin est considéré comme celui qui aurait ainsi choisi la date du 25 décembre pour fêter la naissance du Christ, afin de la faire coïncider avec les fêtes romaines païennes du solstice d'hiver marquant la naissance du "Sol Invictus". 

Si les spécialistes pensaient déjà que le premier Noël chrétien avait eu lieu à Sainte-Anastasie, on n'avait pas jusque-là fait un rapprochement quelconque avec la grotte de Romulus et Remus, ne sachant pas que les deux lieux de culte étaient si voisins. 

Pour l'instant, les archéologues n'ont pu accéder à cette cavité, à 16 mètres sous terre, se contentant de la prendre en photo à l'aide d'une sonde, révélant sa voûte en mosaJique apparament bien conservée et ornée de l'aigle blanc impérial. 

Selon Bottini et Carandini, des fouilles postérieures pourront venir confirmer le lien entre le Lupercal et Sainte-Anastasie si des ramifications de la grotte se retrouvent directement sous la basilique.

Par Ariel David


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines