Magazine Cinéma

Je suis une légende

Par Ffred

L'histoire

Robert Neville était un savant de haut niveau et de réputation mondiale, mais il en aurait fallu plus pour stopper les ravages de cet incurable et terrifiant virus d'origine humaine. Mystérieusement immunisé contre le mal, Neville est aujourd'hui le dernier homme à hanter les ruines de New York. Peut-être le dernier homme sur Terre... Depuis trois ans, il diffuse chaque jour des messages radio dans le fol espoir de trouver d'autres survivants. Nul n'a encore répondu. Mais Neville n'est pas seul. Des mutants, victimes de cette peste moderne - on les appelle les "Infectés" - rôdent dans les ténèbres... observent ses moindres gestes, guettent sa première erreur. Devenu l'ultime espoir de l'humanité, Neville se consacre tout entier à sa mission : venir à bout du virus, en annuler les terribles effets en se servant de son propre sang. Ses innombrables ennemis lui en laisseront-ils le temps ? Le compte à rebours touche à sa fin...

Mon avis

Autant le dire d'entrée je m'attendais à mieux. Ce n'est pas que le film soit mauvais, mais il manque de beaucoup de chose pour qu'il soit un grand film du genre. On est bien loin du grandiose 28 semaines plus tard sorti récemment. Même si il y fait penser, il aurait même pu en être une suite en Amérique, la comparaison s'arrête là. Techniquement il n'y a pas grand chose à dire. C'est du bon boulot au niveau de la photo et des décors. La vision d'un New York apocalyptique est vraiment très réussie après avoir été prises  sous les eaux et les glaces dans Le jour d'après et avant sa destruction par des forces inconnues dans Cloverfield. C'est le seul vrai intérêt.A part ça, rien de bien intéressant à se mettre sous la dent, Will Smith seul dans Manhattan à parler à son chien et à des mannequins de cire, quelques monstres sanguinaires qui arrivent bien tard et une fin très conventionnelle qui appelle immanquablement une suite, qui, vu le succès du film devrait être bientôt annoncée.  Bref, de bons effets numériques et une belle direction artistique ne font pas forcement un bon film. Encore faut-il avoir le scénario à la hauteur que cela aurait mériter...Ennuyeux...


Tu dois activer le JavaScript pour afficher cette vidéo. &
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines