Magazine Cinéma

Des hommes et des dieux

Par Ffred
Des hommes et des dieux Des hommes et des dieux
L'histoire
Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…
Olivier Rabourdin. Mars Distribution Jacques Herlin et Michael Lonsdale. Mars Distribution Lambert Wilson. Mars Distribution
Mon avis
Au sortir du film j'étais un peu perplexe. En fait un peu trop écrasé par l'émotion dégagée et je n'aime pas trop cela en fait. Mais deux jours après je n'arrête pas de penser au film. Xavier Beauvois réussit l'exploit de nous émouvoir, de nous faire réfléchir et de nous présenter dans le même temps quelque chose de beau visuellement. Sa mise en scène est épurée, sans fioritures ni effets de style. Techniquement c'est magnifique, les décors, costumes et images sont simples comme la vie des moines mais tellement beaux. L'histoire, vue uniquement du point de vue des moines, est parfaitement écrite. Beaucoup de personnes se plaignent de la lenteur du film. Certes ce n'est pas James Bond mais je ne me suis pas ennuyé une seule minute. Fasciné dès le départ. Quant à l'interprétation elle couronne le tout avec des acteurs en état de grâce, c'est le bien mot. Lambert Wilson est étonnant en père supérieur, un très beau rôle plein de doutes et de certitudes à la fois, même si on ne l'attend pas vraiment dans ce genre. Michael Lonsdale est magnifique, drôle et profond, avec ce physique et cette voix si particulière qui en "imposent" naturellement. C'est lui le plus touchant. Tous les autres moines sont parfaitement incarnés, aucune performance en dessous d'une autre. Selon les pronostiques on prévoit déjà par chez moi 11 nominations aux César, le pris Louis Delluc et une nomination à l'Oscar du meilleur film étranger ! Rendez-vous en janvier ! En tout cas le réalisateur du Petit lieutenant a su changer radicalement de style et nous faire vivre les derniers moments de ces moines avec une belle émotion. Des moments de grâce traversent en permanence cette évocation d'un fait réel jamais vraiment élucidé et toujours classé secret aujourd'hui. Je ne reviendrai pas sur le palmarès de Cannes 2010 en précisant que Des hommes et des dieux n'a obtenu QUE le Grand Prix devant la dialyse de tonton Boonmee. Sans commentaire... Un film fort, simple, touchant et émouvant. Comme annoncé sans doute la plus belle partition de l'année. A voir absolument...
Des hommes et des dieux
Xavier Beauvois Metteur en scène
Des hommes et des dieux Des hommes et des dieux Des hommes et des dieux Des hommes et des dieux

Tu dois activer le JavaScript pour afficher cette vidéo. &VideoID;&typevid;
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines