Magazine Concerts & Festivals

Festiv'Halle 2010 , J Possozplein, Halle, le 11 septembre 2010

Publié le 11 septembre 2010 par Concerts-Review

Nouvelle édition de ce sympathique et pas cher( 00,00€) festival coïncidant avec la rentrée scolaire.
Une organisation impeccable, une équipe technique douée et un programme varié, en prime le Bon Dieu( tu choisis toi-même son appartenance ethnique) avait envoyé le soleil.
15h00  Gus Luxmore
P1020495.JPG
Lourde tâche que d'ouvrir sous le chapiteau alors qu'Halle se dore sur la terrasse ensoleillée.
Les adeptes du bronzage eurent tort, Joris D'Hooghe (Vocals/Guitar) et Maxime Tolbecq (Drums) nous ( +/- 25 individus)ont offert un concert prometteur.
Encore un duo, guitare/batterie me dis-tu, ça commence à bien faire: White Stripes, Black Keys, Black Box Revelation, Madensuyu, Stone & Charden.... n'en jetez plus!
OK, mais Gus Luxmore possède un je ne sais quoi qui risque de les propulser sur les ondes: des compositions bien léchées ne demandant qu'un habit stylé pour passer sur Pure FM, Studio Brussel ou FM Brussel.
30', dix titres , on s'est pas emmerdé.
Joris a le timbre bluesy adéquat, son jeu est sans fioritures et Maxime assure une rythmique solide à lui seul.
'Down to the ground' un blues/garage - 'You're on the wrong side', non , je préfère être ici qu'à côté du frietkot - 'Back and Forth' carré et sec - 'Got it all' a waltzy ballad décorée de riffs acérés et épileptiques- deux pièces plus lourdes: 'Take me Home' et 'It's all over now' - un downtempo catchy 'Set on you', inconsciemment, tes tarses battent la mesure et ta caboche headbange gentiment, c'est bon signe- 'Saturday Sinner' irai me confesser demain - 'old man, you don't know how to fight' j'habite pas à Molenbeek, ket, et suis d'un naturel pacifiste jusqu'à 20h et 'All you need' pour finir sur quelques notes à la Bo Diddley.
Pas cons, ces gugusses, hein, Guy Lux!


 Black Tartan Clan

P1020501.JPG
Les Bhelg sont de furieux celtes, demande à Jules.
Les membres du Black Tartan Clan sont les dignes enfants d'Ambiorix ou autres Eburons gonflés à bloc.
Toute la tribu a fait le déplacement dans le Pajottenland: jeunes mamans allaitant, mâles aux mollets velus et vêtus de kilts noirs et gosses peinturlurés....Caledonian ale au petit déjeuner, idem pour le lunch et encore quelques gallons en soirée.
Et sur scène?
Sont 5, plus un petit jeune de temps en temps
Mac Touche: Guitar-Mac Pië: Bass-Mac Loud: Vocals-Mac Hoze: Bagpipe-Mac Mot: Drums
et Mac Hoze Jr - Djembe/Snare.
Genre?
Du Celtic punk-rock endiablé et vachement tonique.
Intro de cornemuse des Hautes Terres: 'Highland Cathedral', l'armée anglaise met les bouts rien qu'à voir la tronche de ces guerriers, des copains du monstre.
Voilà Braveheart, le singer:' Black Tartan Clan' , leur profession de foi...I drink some Scotch, I drink some beer...
Aussi léger que les Dropkick Murphys ou les Pogues irlandais.
Les hymnes Celtic punk se succèdent et sur scène ça déménage: ' Here we go'- 'Proud to be Kelt', sont pas maghrébins , imagine la Scottish Rugby Union chantant un cantique de Noël après avoir ingurgité 36 bouteilles de single malt (chacun)- 'Beer and Women', c'est les anglais qui boivent du Lipton- 'Kilt Song' t'as vu la pub William Lawson's

P1020508.JPG
- une cover du classique country de John Denver 'Country Roads' - pas pour les tapettes ' Strong, Loud & Proud' - encore une romance élégante ' Barroom Hero' - pour Alexandre Dumas ' All for one' - 'Na Fir Dilias' hot piping, et méchante guitare - 'If the kids' time to rumble Halle, la guitare vient se promener off stage et un peloton de fans sur le podium à s'époumoner en choeur...carnaval à Halle - pour calmer les ardeurs 'Amazing Grace' version pub du Loch Lomond et une dernière danse des Highlands pour finir en beauté et de plus c'est excellent pour la ligne ' Ye-de-la-Hey'.
Une Guinness, please!
Dat hebben we niet...
Une pintje, alors!
 De Skangoeroes
Bye , bye les lochs et Nessie, en route pour la Tasmanie.
7 marsupiaux sur scène: menés par la dynamique et pimpante Veerle Slootmans (zang, alt sax), les autres se  nomment Floris Slootmans (gitaar, viool, backing), Marloes Sobrie (keyboard, backing), Frederik Vanhoutte (bas), Christophe Wéry (euphonium, backing, percussie), Ward Belsack (trompet, percussie), Jurgen Moriau (drum) déjà vu chez Codt Cole Band... mais nous on a vu deux trompettes et pas d'euphonium, ce second trompettiste ressemblant à Bart Vanderkammen de Zonko et Codt Cole Band.
Et ces bêtes jouent pas de didgeridoo et ne chantent pas comme les Bee Gees?
P1020516.JPG

P1020517.JPG
Non, leur dada c'est le ska, décoré de touches de reggae, de salsa et de rock.
Motivations: fiesta, baila, baila...
Et ils ont atteint l'objectif: c'est frais, dansant, énergique et agréable à l'oeil.
'Pez'.Une intro ondoyante, des claviers prédominants, arrivée des cuivres:c'est parti, que la fête commence.
'Olvida' exotisme latino- 'Hit by a girl' un vrai spirou speedé, Veerle!
Des cuivres bouillants, un bain turc.
'Nigelachen' un gars qui rit jamais, 't ès ne zeure...
'Encore une fois' du français balkanique...bla, bla, bla...Sarkozy aimait pas!
'Niets Meer' à la Eva De Roovere en voyage à Kingston.
'Abri de la nuit' ...il y a des jours où j'ai besoin de sommeil.... du prozac?
Une polka ska: 'Vodka', c'est mieux pour se soigner.
Voilà la maréchaussée, alcootest pour Skippy et Hoppy !
P1020523.JPG
'Mon cha cha cha' Invitation lubrique?...viens vite près de moi, je te montrerai mon cha cha cha...
La Mano Negra/Les Négresses Vertes et une touche La Fille d'Ernest, on aime!
Une petite salsa arrosée de canne à sucre 'Ron' et, pour finir, 'Africa Jungle': Sheeta, Kââ, Bagheera + Stanley en éclaireur.
Concert sympa!

Chupa Libre

Second groupe festif d'affilée, celui-ci de Halle et formé par un ex Mama's Jasje ou Citizen Jane :Jan Vanlaet!
Sont 6( trompettes, trombone, congas, acoustique et basse) à produire une world dégoulinante et riche en lipides.
Si les Skangoeroes étaient vifs et scintillants, Chupa Libre, par contre, est vettig et boursouflé.
C'est du flamenco/gypsy/ska/latino label De Wever.
La clientèle locale appréciait en bondissant, ton estomac te signale que c'est l'heure de s'envoyer une tranche de junk
P1020526.JPG
food, recommandée par Dr Cholestérol.
Madame Gerda un hamburger ketchup, bitte!
T'avales cette cochonnerie et retournes sous la tente.
Toujours ce ska breughelien aux effluves Lange Jojo repris en chorus par la populace!
Direction le bar!
 AC/DC Revisited
On recense 153 AC/DC tribute bands all over the world.
P1020544
Les Brabançons: Dr Tube Arnout : vocals/ Zen Master Jeff : guitar/ Toe Cheese Peter : guitar/ Bassie Berlanger : bass/ Fill Sekke : drums, nous jouent les brothers Young, Brian Johnson ou feu Bon Scott et comparses, sans culottes courtes, mais avec une énergie folle et un respect total pour l'oeuvre des australiens.
Arnout est incroyable aux vocals, ce type a des amygdales bétonnées, il se donne à fond pendant plus d'une heure.
Halle ne s'y est pas trompé et a fait un triomphe au band managé par Bart de Smedt, le programmateur du Candelaershuys.
Après 26 secondes, en reconnaissant les mesures de 'Hells Bells', la foule vient se masser aux pieds du podium.
Va y avoir du sang et de la sueur, le carillon de la Basilique est recouvert par les cloches de l'enfer.
Dantesque!
La lead guitar s'énerve, ce Jack est pire que Palance, faut le balancer et m'en trouver un autre.
..My friend Jack eats sugar lumps... souffle The Smoke.
T'es prêt?
Ja.
'TNT' prix Nobel en 1975 - an earhquake : 'You shook me' j'en tremble encore - 'Money Talks' pas dans mon portefeuille, il est empty - ' Dirty Deeds done dirt cheap' guitare vicieuse même s'il a fallu à nouveau remplacer le câble et toujours ce chant Bon Scott - doigt sur la gâchette 'Shoot to thrill' ...too many women with too many pills... vais tirer dans tous les sens.
Légèrement macho, non?
Du hard macho, t'as rêvé!
'Riff Raff' - ' Runaway Train' ...living on the edge of sin... seulement on the edge... - explosion sous la tente ' Whole Lotta Rosie', mon voisin en piste pour la médaille d'or d'Air Guitar, j'en profite pour vider sa chope - sont passés au travers de la barrière de péage 'Highway to Hell' - gros orage en vue' Thunderstruck' et une dernière avant la douche ' Back in Black'.
P1020550

Une relecture d'AC/DC, excellente pour tes méninges et pour ta silhouette!

School is Cool

P1020561.JPG
Top of the bill: le Humo's Rock Rally winnaar, vu il y a quelques semaines à Bruksellive.
Craignaient un peu de passer après la furie AC/DC Revisited, mais ils s'en sont sortis sans égratignures.
La bande à Johannes a écumé les festivals cet été, mais ils n'ont rien perdu de leur allant, enthousiasme et de leur fraîcheur.
Ce concert à Festiv'Halle fut tout bonnement radieux.
Les lycéens(ennes) leur ont fait un triomphe, mérité mille fois.
Un premier titre court et sautillant , effectivement proche du monde d'Arcade Fire. Mes voisines déjà gigotent dans tous les sens...before you know it comes to shore....chante Johannes.
Les frères Van Ostade se démènent comme de beaux diables, Mathias torture son mini kit et la petite Nele passe des claviers au glockenspiel en souriant, le violon ce sera pour plus tard.
'The Junkyard Kids' sont pas polis ces kids...Fuck you, qu'ils répètent sans cesse, mais ce truc balance joyeusement.
'Car, backseat, parking lot' Andrew se démenant comme un dément derrière son floor tom.
' O, Delusions' sont passés au resto chinois, ont piqué des baguettes et jouent à Zorro.
Belle fougue!
Le prophétique 'The world is gonna end' au decorum majestueux.
Le sport peut tuer, le surf en particulier ' On the beach of Hanalei' , structure complexe, vocaux acrobatiques, ces
P1020568.JPG
écoliers n'ont peur de rien.
La fabuleuse cover des Talking Heads 'Road to Nowhere' avant de suivre une autre voie 'Road to Rome' , les instruments passant de main en main.

Et comme aux pieds de l'Atomium, un numéro Spartacus versus Crixus. Kubrick dirige!
Le catchy 'I want something' et le big hit ' New Kids in town' engendrant la folie à mes côtés.
Feux de Bengale et hurlements hystériques, Johannes surpris se trompant dans les lyrics.
Une nouvelle ' Nothing ever lasts' avec des relents celtiques épiques à la Horslips.
'See if dance' un singalong nerveux et cabriolant.
Bling, corde foutue, continuez sans moi, vais chercher une autre acoustique, signale le brillekop.
Allez pour votre peine vous avez droit aux Pixies, un 'Levitate Me' débridé.
That's it folks!

P1020576.JPG

Clameurs euphoriques et grands sourires du band, leur joie fait plaisir à voir !
Place aux DJ's , sans moi.
Buena notte!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte