Magazine Cinéma

The Pacific (épisodes 4 à 6/10)

Publié le 14 septembre 2010 par Olivier Walmacq

The_Pacific_la_serie_de_Spielberg_et_Tom_Hanks_en_septembre_sur_Canal_image_article_paysage_new

Genre : Série TV/Guerre

Année : 2010

Durée : 10x50min

L'histoire : La vie d'une unité de Marines américains sur le front du Pacifique (Guadalcanal, Iwo Jima...) pendant la Seconde Guerre Mondiale.

the_pacific_spielberg_serie

La critique de ClashDoherty :

Je ne pouvais bien évidemment pas louper, hier soir, et ce malgré une fatigue extrême (normal, j'avais bricolé toute la journée...), les trois épisodes de The Pacific qui étaient diffusés sur Canal +. Dont acte. Après trois premiers épisodes franchement bons (malgré une ou deux fausses notes comme le fait que deux grosses séquences de batailles se passaient de nuit, ce qui atténuait leur efficacité ; sans parler du premier épisode un peu lent et inégal), je n'espérais pas moins que trois autres excellents épisodes pour confirmer le niveau (remarquable) de la série produite par Spielberg et Tom Hanks (entre autres), lesquels se sont contentés de produire sans réaliser un épisode ou jouer dedans. En tant qu'acteurs, Joseph Mazzello (rappelez-vous le gamin dans Jurassic Park), James Badge Dale, Jon Seda, entre autres, assurent parfaitement.

Le quatrième épisode montre le soldat Leckie (James Badge Dale) se faire hospitaliser, pour une maladie bénigne mais ô combien embarrassante (il souffre d'incontinence urinaire suite au stress de la guerre et de la fatigue), et la bonne moitié (la dernière) de cet épisode se passant, sinon, sur l'île de Pavuvu, se passe dans un hôpital militaire où Leckie retrouve un ami du front, devenu un peu zinzin et suicidaire. Un épisode froid et sombre qui montre les sales côtés (dans le cas où il y en aurait des bons...) de la guerre. Cet épisode 4, sans titre (comme l'ensemble des épisodes), est très bon, mais probablement pas le meilleur de la série. Et à noter, bis repetita, une séquence de bataille homérique, mais nocturne. Manque de moyens de la part de HBO (chaîne productrice) ? M'étonnerait.

81E1EC3E30224833BA3CA8C1B5B1579F

Eugene Sledge (Joseph Mazzello)

Les deux autres épisodes sont à mettre ensemble et sont purement grandioses, eux, assurément les meilleurs de la série pour le moment (et il en reste quatre, en deux soirées, à diffuser). On y voit, dans les deux, le soldat Eugene Slegde (Joseph Mazzello), arrivant dans un camp de Marines (où il retrouve son ami d'enfance Sid Philips (Ashton Holmes) et découvre le front). Sledge, on le voyait dans les précédents épisodes, mais en tant que civil. Après le départ de son pote pour la guerre, son envie d'aller le rejoindre était très forte, mais son père, médecin, refusera à cause d'un petit souci cardiaque sans gravité (qui, heureusement pour Sledge, disparaîtra) et, aussi, pour raisons de trop grosse affection, on le devine. Mais son père cèdera. Donc, Sledge arrive dans la série avec cet épisode dans lequel, il évolue dans le campement, se fait des amis, mais aussi une sorte d'ennemi (Snafu, un soldat joué par Rami Malek, une teigne qui se moque des nouveaux arrivants et est très sournois, mais pas méchant dans le fond, on le verra dans l'épisode suivant). Ce cinquième épisode s'achève par l'arrivée à Peleliu des Marines, dont Sledge, pour un combat terrifiant sur un aérodrome.

Il me reste à parler du sixième épisode, premier de la seconde moitié de The Pacific, et montrant Sledge, qui hérite de la part de Snafu (devenu presque pote avec lui) du sobriquet de Sledgehammer, Snafu, Leckie et bien d'autres au front, sur l'île de Peleliu (débarquement par barges faisant furieusement penser à Il Faut Sauver Le Soldat Ryan, jusque dans le détail du soldat temporairement sonné par la violence des affrontement et passant quelques secondes dans un état assez planant, comme Tom Hanks dans le film). Chose remarquable, cette gigantesque et violente (la série entière est interdite aux moins de 12 ans) est diurne, elle se passe de jour. Et c'est franchement bien foutu, réaliste, brutal et passionnant. Pour moi, le meilleur épisode de la série pour le moment (et il reste de gros morceaux de bravoure comme Iwo Jima à montrer).

Voilà donc mon point de vue sur ces trois nouveaux épisodes de The Pacific, ils sont largement meilleurs que les déjà très très réussis trois premiers volets. Super bien réalisés (chaque épisodes a un réalisateur différent : Tony To, Graham Yost...), super bien interprétés, très bien écrits, remplis de suspense et d'action...Un fan de fictions de guerre devrait adorer ! 

Note : 18/20

IMG000043


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines