Magazine Culture

Himinbjorg : une reconquête païenne

Publié le 14 septembre 2010 par Amaury Piedfer
Himinbjorg : une reconquête païenne
On sait que depuis quelques années, la musiciens de métal exploitent bien volontiers les thèmes traditionnels de la mythologie et du folklore européen, signe d'un engouement qui culmine avec des groupes comme Amon Amarth (Suède), Eluveitie (Suisse) et quelques autres (voir notre rubrique "musique").
La France n'est pas exempte de cet attrait, on ne peut que s'en féliciter : une partie de notre jeunesse tente de renouer avec une certaine tradition européenne. Nous avons interrogé Zahaah du groupe nord-alpin Himinbjorg, afin qu'il nous fasse découvrir son oeuvre, son message et nous livre son point de vue sur cette scène un peu particulière.
1) Pouvez-vous présenter rapidement Himinbjorg : l’histoire du groupe, son nom, ses influences, son style.
Bonjour, Himinbjorg est né en 1996. Himinbjorg est l'une des demeures du Dieu Germain Heimdall qui est le guetteur, il attend au bout du pont Bifrost l'arrivée des Géants venus détruire la conscience synthétique des Ases. On dit de lui qu'il entend pousser l'herbe.
L'œuvre du groupe est en grosse partie ma musique qui s'est exprimée dans diverses formes allant du Folk au Pagan Métal, en passant par l'électronique. Quelques amis ont fait un bout de route avec moi sur quelques années. Aujourd'hui je suis le seul membre permanent.
2) Comment se porte la scène « viking métal » et « pagan/folk métal » en France et en Europe ? Selon vous, quels groupes sont véritablement dignes d’intérêt ?
Il semble que la scène croule sous une sur-abondance de créations pas toujours intéressantes. La popularisation par l'immédiateté de l'accession à l'enregistrement, et à la diffusion d'un cd a pour conséquence de saturer le domaine par beaucoup d'agitation vaine.
J'apprécie grandement des groupes comme Ulver, Bathory, Helheim, Burzum, Enslaved, Mayhem, pour le métal mais aussi The Moon Lay Hidden A Cloud, Der Bluth Arch, In Slaughter Natives, Current 93…
3) De textes et d’une esthétique inspirés de la civilisation germano-scandinave (à la mode dans le milieu métal des années 1990), vous vous êtes aussi tournés vers la tradition européenne en général, notamment vers la civilisation celtique. Pourquoi cet élargissement ?
Je me suis retrouvé à 20 ans avec ma matière à exploiter dans ce contexte musical des années 90. Je recevais les enseignements d'une personne qui m'a initié à une tradition d'enseignement Celte. Je me suis inscrit dans ce contexte musical Germano-Scandinave, cela a tout de suite résonné en moi lorsque j'ai entendu un groupe comme Ulver par exemple car je suis moi-même d'origine germanique. Comme beaucoup de Français européen de race, je suis le fruit de culture celte et germanique. Je ne sais pas si ma famille est arrivée avec les Francs ou les Burgondes, mais je sais que je suis connecté à des lieux qui sont intemporels et que les Celtes avaient ouvert. Il y a des passerelles entre nos peuples ; nous sommes des cousins européens très proches.
4) Vous avez adopté, sur le dernier album, la langue française pour vos textes : pourquoi ce changement ?
Le sensibilité s'affine avec l'âge, les mots de cette langue que je pratique depuis ma naissance me semblaient plus appropriés pour exprimer mes nouvelles chansons. De plus je voulais m'adresser en premier lieu à mes frères les plus proches, ceux de mon pays. Car l'heure est grave.
5) Vous semblez très attachés à l’héritage pré-chrétien de l’Europe : pourquoi cet intérêt ? qu’est-ce que le paganisme peut apporter à l’Européen d’aujourd’hui ?
J'ai répondu plus haut.
Je pense que le Paganisme peut tout nous apporter : c'est notre race, notre esprit, notre culture et notre force.
Nous nous sommes laissés interdire tout cela. Nous sommes devenus un peuple de faibles, de peureux et d'ignorants. Nous sommes à l'agonie.
Seuls nos enseignements ancestraux peuvent nous permettre de percevoir la vérité de ce qui doit être. De connaître la place de chaque chose et comprendre de quelle manière nous devons accomplir nos existences terrestres.
6) Quel rôle la musique peut jouer dans la défense ou la diffusion de l’idée européenne et du paganisme ? Ne courez-vous pas le risque d’en donner une image simpliste ou caricaturale ?
Tu trouves mon discours simpliste et caricatural ? Je ne pense pas qu'il le soit.
Je pense que c'est plutôt l'être conforme aux standards actuels qui est simpliste et caricatural, une honte pour lui-même et pour son peuple.
7) Le public métal que vous avez l’occasion de rencontrer régulièrement vous paraît-il sensible, réceptif, aux thèmes que vous abordez ?
Celui que l'on rencontre et qui vient à nous est de fait intéressé par ce que l'on fait. Mais d'une manière générale les gens sont les mêmes dans ou hors du milieu métal. Pour certains c'est un trip, une contenance compensatoire…comme certains se déguisent le temps d'un week-end médiéval…
Depuis 2 ans je me suis rendu plus accessible aux contacts et cela m'a amené à rencontrer des gens d'une grande valeur. Tout n'est pas perdu.
8) Quel est votre point de vue sur la question controversée de l’ « identité nationale » ? Pensez-vous avoir un rôle à jouer dans son expression ?
Je ne vois pas de "question de l'identité nationale" posée, mais une propagande sur la question s'inscrivant dans une stratégie électorale. Il est aujourd'hui interdit pénalement d'exprimer certains points de vue, de prononcer certains mots. Le but est d'effacer des esprits certains aspects de la réalité en quelques générations, engendrant ainsi des esprits déformés, atrophiés et monstrueux.
9) Quels sont vos projets musicaux ? Comment envisagez-vous l’avenir d’Himinbjorg ? Avez-vous d’autres projets artistiques en vue (littérature, musique traditionnelle, etc.) ?
Je pense que le prochain album sera encore plus folk traditionnel renforcé de puissance métal.
En ce moment je contacte quelques amis musiciens afin préparer un bon groupe de scène. J'ai l'intention de passer les 2 prochaines années à faire des concerts.
Merci ,
Zahaah.
Merci à vous, et puissent nos dieux vous accorder tout le succès que vous méritez !
Pour en savoir plus, se connecter au site officiel d'HIMINBJORG.
Arthur Lamarche.
"Chant pour les ancêtres", extrait du dernier album Chants d'hier, chants de guerre, chants de la Terre (2010).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Piedfer 250 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine