Magazine Conso

Gaza 1956, en marge de l'histoire

Publié le 25 septembre 2010 par Lorraine De Chezlo
GAZA 1956, EN MARGE DE L'HISTOIREde Joe Sacco
Bande dessinée - 400 pages
Editions Futuropolis - janvier 2010

En 2001, Joe Sacco se rend en Palestine, sur la bande de
Gaza, afin de recueillir les témoignages d'habitants à propos d'une tragédie de 1956 : le crime de guerre commis par l'armée israélienne sur plusieurs centaines de Palestiniens, soldats et civils. Tandis qu'accompagné de son interprète Abed il interroge les vieux des quartiers de Gaza, de Khan Younis et de Rafah, l'enquête journalistique se heurte parfois aux incompréhensions de la population plongée quotidiennement dans l'interminable conflit, ainsi qu'aux défaillances de la mémoire des interrogés. Alors il lui faut reposer les questions, croiser les récits, éliminer les références à 1967. Et ainsi reconstituer les évènements de Gaza, en marge de l'histoire de l'année 1956, avant qu'il ne soit trop tard....

J'étais prévenue mais je ne m'attendais pas à une telle claque. Cette bande dessinée de 400 pages se révèle être la mise en images magistralement agencée de 6 ans d'enquête, de plusieurs voyages dans la bande de Gaza dans les années 2000, d'un travail de titan et d'une restitution impeccablement pédagogique. Même pour la lectrice peu au fait des détails de l'histoire israélo-palestinienne, Gaza 1956 se révèle être un précieux ouvrage. Une préface de l'auteur explique les raisons et les conditions de son travail, ainsi que le contexte palestinien de 1956 avec la crise de Suez. Les versions des témoins sont, au fil des pages, présentées pour nous faire progresser dans la compréhension du déroulement des évènements de ce funeste jour. Ca en devient parfois insoutenableGAZA 1956, EN MARGE DE L'HISTOIRE de violence.

Je n'ai pu m'empêcher de repenser au documentaire d'animation Valse avec bachir, d'Ari Folman, mais ici, grande différence, Joe Sacco ne perd notre attention à aucun moment. C'est douloureusement limpide, même si sa rigueur journalistique conduit Joe Sacco à nuancer en permanence, et distinguer le témoignage objectif de l'émotionnel, la réalité passée au souvenir bancal.

Et une telle investigation réalisée au début des années 2000 ne peut ignorer le quotidien. La vie contemporaine des gazaouis est évoquée, décrite, ses pérégrinations dans les rues, les attentats dans les actualités, les buldozers qu'il voit détruire les maisons soupçonnés d'héberger des militants, les tirs qu'il faut éviter... tout le quotidien de Joe Sacco ajoute une autre lecture du conflit. Il s'agit donc d'un récit doublement historique, le présent se superposant au passé.

Un passé souvent flou mais dont les blessures sont restées, et ont parfois fait germer les positions les plus radicales dans le coeur des Palestiniens.

Un livre remarquable et essentiel.

A lire ! selon Laurent - A l'ombre du cerisier
Interview de Joe Sacco - Palestine.net

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines