Magazine Culture

Le tremble est blanc

Par Marc Gauthier

Le temps irrévocable a fui. L'heure s'achève.

Mais toi, quand tu reviens, et traverses mon rêve,

Tes bras sontplus frais que le jour qui se lève,

Tes yeux plus clairs.

A travers le passé ma mémoire t'embrasse. 

Te voici. Tu descends en courant la terasse

Odorante, et tes faibles pas s'embarassent

Parmi les fleurs.

Par un après-midi de l'automne, au mirage

De ce tremble inconstant que varient les nuages,

Ah! verrai-je encore se farder ton visage

D'ombre et de soleil ?

 Paul-Jean Toulet, Les Contrerimes, 1921

(J'ai souhaité finir l'année sur un poème, pour avoir quelque chose de joli quand on arrive ici)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Gauthier 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines