Magazine Conso

And the winners are... A REBOURS' 2007 top three

Publié le 31 décembre 2007 par Jb
Comme l’année dernière, je vais me risquer à un classement de mes œuvres préférées en 2007. Mais ce sera un top three cette fois, parce que cinq finalement ça fait trop !
La règle est simple : il s’agit de disques et de films que j’ai chroniqués courant 2007 sur ce blog et qui sont sortis en 2007. Tout le reste est exclu.
Pour ce qui concerne les livres, j’ai lu trop d’essais cette année et pas suffisamment de fiction, par conséquent je ne puis établir de classement représentatif. Et puis peut-être cette année littéraire a-t-elle été moins riche que la précédente, qui avait vu la parution des Bienveillantes de Littell ainsi que des derniers Kazuo Ishiguro et Tom Wolfe ? Je laisse mes lecteurs trancher ce débat…
Musik
En n° 3, je place Devendra Banhart et son Smokey Rolls Down Thunder Canyon. Un album riche et diversifié, parfois un peu trop hétéroclite, mais qui enrichit joliment l’univers déjà ample du chanteur psyché-folk.
En n°2, je place Cornelius et son opus Sensuous. Il nous fera peut-être danser ce soir pour le Réveillon, il saura également nous bercer au moment d’aller nous coucher. Bref il nous fera passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel grâce à sa propension à combiner différents styles musicaux, d’une façon à la fois déconcertante et fraîche.
En n°1 enfin (cela ne surprendra personne), je place Radiohead et leur ultime In Rainbows. Tant pour la beauté du geste (avoir mis à disposition leur album sur Internet, en proposant à l’auditeur de le télécharger pour le prix qu’il estime juste, y compris gratuitement) que pour la musique elle-même. In Rainbows n’est pas un chef d’œuvre (trois titres au moins auraient pu sauter) mais il surpasse de loin le reste de la production discographique de l’année.
Clin d’œil à No Shouts No Calls d’Electrelane et surtout Mestro de Hurtmold, qui sont eux aussi de très bons albums parus cette année.

Films

En n°3, je place INLAND EMPIRE de David Lynch. Je ne l’ai pas encore revu depuis sa sortie en salle, je ne sais donc toujours pas quoi en penser réellement. Mais il m’a pas mal travaillé depuis, c’est à mon avis suffisant pour le faire figurer dans le palmarès.
En n°2, je place Les promesses de l’ombre de David Cronenberg. Un film pour le moins efficace, mais aussi beaucoup moins simple et linéaire qu’il n’y paraît. La maîtrise de la réalisation, le talent des comédiens, autant d’éléments qui impressionnent et nous laissent admiratifs.
En n°1 enfin, Lettres d’Iwo Jima de Clint Eastwood. Avec ce film, le réalisateur clôt son diptyque magnifique sur un épisode particulièrement tragique de la guerre du Pacifique. En ces temps extrêmement manichéens, Eastwood donne à réfléchir sur les thèmes de la mémoire, du patriotisme, de l’Autre avec subtilité et nuance. Je dis bravo.
Clin d’œil à Paranoid Park de Gus Van Sant qui mérite également d’être vu.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jb 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines