Magazine Beaux Arts

Tatou, GPS et eau-forte…

Publié le 28 septembre 2010 par Myarts

C’est bien rigolo quand on regarde la photographie de cet artiste chinois qui se fait tatouer une carte de la Chine dans son dos. En passant, nous allons faire un petit tour chez Oncle Sam pour affaire demain. Ne vous inquiétez pas! Nous sommes munis de GPS pour le chemin. :)

Blague à part, c’est du sérieux cette affaire de tatou dans le dos que nous vous avons parlée hier. Le projet Longue Marche auquel participaient les quelque 250 artistes a été suspendu quelque temps après son début, en 2002. Nous ignorons la raison et nous avons cherché sans avoir trouvé d’explication sur le net hier. Qin Ga, cet jeune artiste chinois sans visage au dos tatoué a décidé de reprendre le bâton du pèlerinage en 2005, lui-même, accompagné de photographe et tatoueur pour aller au bout du parcours et immortaliser sa performance. Voici une suite de photos sélectionnées.

Jeune artiste chinois

Saviez-vous quoi? En ce moment précis, en regardant ces images, nous pensons à l’eau-forte de Rembrandt. N’ayez craint! Nous ne fumons pas d’herbes illicites! Nous expliquons.

À l’époque de Rembrandt, on utilisait surtout le cuivre­ pour l’eau-forte. Comme vous le savez maintenant même si vous ne le saviez pas, pour obtenir des images d’excellente qualité, Rembrandt, lui, il faisait évoluer son image au fur à mesure, et faire tirer plusieurs copies à chaque étape.

Cet jeune artiste chinois a appliqué tout simplement

;-)
la notion d’état en gravure de Rembrandt, chaque image est autonome. Voici Les trois croix de Rembrandt, état 2, état 3 et état 4.

Bon, voilà et A+!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Myarts 493 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines