Magazine Bien-être

les hommes et la musique

Publié le 28 septembre 2010 par Nathalie Chateau-Artaud
les hommes et la musique Contrairement à une idée (plus ou moins) répandue, les hommes seraient plus sensibles à la musique que les femmes. C'est du moins la conclusion que tire le psychologue britannique Davis Moxon d'une étude présentée aux Pays-Bas et portant sur les réactions des hommes et des femmes mis en présence de sons.
Moxon, qui a mené ces travaux à la demande du consortium électronique Sony Ericsson, a observé les réactions physiologiques d'hommes et de femmes à la musique. Il en ressort que l'écoute de la musique engendre un plus grand nombre de "modifications" chez les représentants de la gent masculine.

Stimulés
Les hommes sont également plus à même de déterminer quels genres musicaux les influencent et quelles sensations engendrent les différents sons chez eux. Les mesures des variations biochimiques provoquées dans le corps par l'écoute de la musique démontrent, selon l'étude de Moxon, que les hommes se sentent particulièrement "stimulés" à l'écoute de morceaux de musique soul britannique.
Assez bizarrement, les "chansons" de hip hop allemandes, dans 76% des cas, la pop lettonienne (67%) et la pop estonienne (33%) augmentent elles aussi considérablement le taux de testostérone chez les mâles.

Stress
Les femmes, en revanche, semblent prendre moins conscience de l'influence de la musique sur leur corps. La musique latino-espagnole semble les émouvoir. D'un autre côté, c'est ce même genre musical qui peut également provoquer le plus de stress tant chez la femme que l'homme.

L'étude ne s'arrête pas là et explore plusieurs univers musicaux. Ainsi, David Moxom a remarqué que la pop acoustique danoise rend les hommes plus "alertes" et "vivants", mais provoque l'effet contraire chez les femmes. Celles-ci ont besoin, semble-t-il, de rock sud-africain pour se montrer réceptives.
Moxon a également observé qu'un morceau de musique ne doit pas nécessairement être interprété sur un tempo lent : des chansons "rapides" des répertoires pop croate, et poprock lettonien ou polonais sont synonymes de détente pour les deux sexes. L'équipe du chercheur britannique, enfin, épingle la pop croate comme vecteur le plus efficace de détente de l'ensemble des participants. Cette musique renforcerait en outre le système immunitaire...

Article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathalie Chateau-Artaud 527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte